Santé et Médicament

Guide des consultations :: [ Guide des consultations ]

96081 lectures

Uvéite

Uvéite

Publié le Dimanche 31 Mars 2013


Uvéite sur facebook
Diagnostic,traitement,Médicament,Surveillance,Divers



 

 
Définition de l'uvéite:
- Inflammation non spécifique intra-oculaire. Les symptômes varient en fonction du siège de l'inflammation (antérieure, intermédiaire, postérieure ou totale).
- Uvéite antérieure (70% des uvéites): inflammation de l'iris (iritis) isolée ou en association au corps cilaire (iridocyclite)
- Uvéite intermédiaire: inflammation de la pars plana (pars planite)
- Uvéite postérieure: inflammation de la choroïde (choroïdite), rétine et/ou vitré postérieur
- Uvéite totale: inflammation antérieure et postérieure
 
Organes atteints:
- Œil
 
Génétique - facteurs héréditaires:
-Certaines uvéites ont une composante héréditaire. Uvéites antérieures idiopathiques associées à l'HLA B27 dans 50 à 70% des cas
 
Âge de prédilection:
-Aucun
 
Sexe de prédilection:
-Homme = femme, sauf pour les uvéites associées à l'HLA B27 qui sont plus fréquentes chez l'homme
 
Étiologie:
Cause retrouvée dans 70% des cas environ (liste non exhaustive)
- Uvéite antérieure aiguë :
 
  1. Spondylarthrite ankylosante
  2. HLA B27
  3. Fiessinger-Leroy-Reiter
  4. Sarcoïdose
  5. Syphilis
  6. Herpès
  7. Maladie de Behçet
  8. Pseudo-uvéites (lymphome, leucémie, rétinoblastome, ischémie oculaire)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- Uvéite antérieure chronique :
 
  1.  Arthrite chronique juvénile
  2.  Herpès
  3.  Varicelle
  4.  Zona
  5.  Fuchs
  6.  Uvéite phacoantigénique
  7.  Endophtalmie à germes lents (P. acnes, S. epidermidis)
  8.  Réaction uvéale (sclérite, ulcère marginal cornéen)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
-  Uvéite intermédiaire :
 
  1.  Sarcoïdose
  2.  Sclérose en plaques
  3.  Brucellose
  4.  Leptospirose
 
 
 
 
 
- Uvéite postérieure (totale) :
 
  1. Sarcoïdose
  2. Maladie de Behçet
  3. Lupus érythémateux disséminé
  4. Syndrome de Gougerot-Sjögren
  5. Entérocolites inflammatoires
  6. Toxoplasmose
  7. Herpès
  8. Syphilis
  9. Tuberculose
  10. Rickettsioses
  11. Maladie de Harada-Vogt-Koyanagi
  12. Uvéite de Birdshot
  13. Choroïdite serpigineuse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Facteurs de risque:
- Voir "étiologie"
 
Diagnostic de l'uvéite :
 
Symptomatologie:
Signes uni- ou bilatéraux selon le caractère uni- ou bilatéral de l'uvéite
- Uvéite antérieure :
 
  1. Baisse d'acuité visuelle
  2. Douleur
  3. Rougeur oculaire (cercle périkératique)
  4. Chémosis
  5. Photophobie
  6. Larmoiement
  7. Semi-mydriase
  8. Synéchies irido-cristaliniennes
  9. Phénomène de Tyndall dans la chambre antérieure
  10. Précipités rétrodescemétiques
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- Uvéite intermédiaire ou postérieure- Souvent plus insidieuse :
 
  1.  Baisse d'acuité visuelle
  2. Douleur minime ou absente
  3.  Rougeur oculaire minime ou absente
  4.  Phénomène de Tyndall vitréen
  5.  Foyers de rétinite au niveau de la pars plana et/ou rétine
  6.  Œdème maculaire
  7.  Œdème rétinien
  8.  Vascularite rétinienne (artérielle ou veineuse)
 
 
 
 
 
 
 
 
- Uvéite totale: voir uvéites antérieure et postérieure
- Dans tous les cas: asthénie, altération de l'état général, symptômes en rapport avec l'affection sous-jacente
 
Diagnostic différentiel:
- Douleurs oculaires
  1. Conjonctivites
  2. Épisclérites
  3. Corps étranger intra-oculaire
  4. Kératites
 
 
 
 
- Rougeurs oculaires
  1. Conjonctivites
  2. Épisclérites
  3. Corps étranger intra-oculaire
 
 
 
 
- Kératites
- Baisse d'acuité visuelle :
 
  1. Épisclérites
  2. Corps étranger intra-oculaire
  3. Kératites
 
 
 
- Pseudo-uvéites = uvéites corticorésistantes: lymphomes, leucémies, rétinoblastome, syndrome d'ischémie oculaire
 
Examens de laboratoire:
- Pas d'examen biologique spécifique
- Les examens sont fonction du bilan étiologique (dépendent du terrain et des pathologies associées)
- Le bilan minimal comprend NFS, VS, CRP, créatininémie, sérologies de Lyme, syphilitiques, VIH, intradermoréaction à la tuberculine, typage HLA B27
 
Médicaments interférant avec les résultats:
- Sans objet
 
États pathologiques interférant avec les résultats:
- Sans objet
 
Anatomie pathologique:
- Précipités rétrodescemétiques
- Inflammation dans l'humeur aqueuse et le vitré
- Vascularite rétinienne
- Rétinite
 
Examens diagnostiques spécifiques:
- Examen ophtalmologique complet à la lampe à fente
- Fond d'œil au verre à 3 miroirs
- Ponction lombaire dans le bilan des uvéites postérieures (uvéoméningites)
 
Imagerie:
- Radiographie thoracique, radiographie des sacro-iliaques
- IRM cérébrale si signes neurologiques associés
 
Démarche diagnostique:
- Le diagnostic d'uvéite est clinique (examen à la lampe à fente)
- Selon la topographie de l'uvéite et le terrain, le bilan étiologique varie
- Un bilan approfondi est impératif en raison de la fréquence des affections générales associées
 
Traitement de l'uvéite :
 
Structure adaptée aux soins:
- Traitement ambulatoire ou hospitalisation selon la sévérité de l'uvéite
 
Mesures générales:
- Prise en charge urgente
- Traitement local symptomatique (dilatation pupillaire, corticoïdes locaux)
- Corticothérapie générale (IV puis per os) si uvéite sévère
- Antalgiques
- Acétazolamide en cas d'hypertonie oculaire
- Traitement de l'affection sous-jacente (vascularite, infection...)
 
Restriction d'activité:
- Selon la baisse d'acuité visuelle
 
Régime:
- Celui d'une corticothérapie par voie générale
 
Médicaments :
 
Produits de référence:
- Dilatation pupillaire par atropine en collyre
- Corticothérapie locale (collyres, pommade)
- Corticothérapie générale (bolus intraveineux puis 1 mg/kg/j)
 
Contre-indications:
- Se référer aux recommandations du laboratoire pour chaque spécialité
 
Précautions d'emploi:
-Se référer aux recommandations du laboratoire pour chaque spécialité
 
Interactions médicamenteuses:
-Se référer aux recommandations du laboratoire pour chaque spécialité
 
Autres médicaments utilisables:
- Autres immunosuppresseurs en cas d'uvéite très sévère et selon la cause (ciclosporine, cyclophosphamide...)
 
Surveillance de l'uvéite :
 
Modalités de la surveillance:
- En ambulatoire, par un ophtalmologiste
- Surveillance à long terme souhaitable, une affection générale pouvant n'apparaître que plusieurs mois ou années après une première poussée d'uvéite
 
Mesures hygiéno-diététiques:
- Sans objet
 
Complications:
- Baisse d'acuité visuelle pouvant être majeure, secondaire à :
 
  1. Précipités rétrocornéens
  2. Œdème cornéen
  3. Hypertonie oculaire
  4. Cataracte
  5. Synéchies iridocristaliniennes
  6. Décollement de rétine
  7. Occlusions vasculaires (artères ou veines)
  8. Névrite optique
 
 
 
 
 
 
 
 
 
- De l'affection sous-jacente
 
Évolution et pronostic:
- Variables en fonction de la cause, du siège et de la sévérité de l'uvéite
- Évolue le plus souvent par poussées
- Parfois corticodépendance nécessitant l'introduction d'immunosuppresseurs
 
Divers :
 
Pathologies associées:
- Voir "étiologie"
 
Facteurs liés à l'âge:
- Enfant: le plus souvent infectieuse (virale)
- Sujet âgé: rechercher une pseudo-uvéite (lymphome)
- Autres: sans objet
 
Grossesse:
- Tenir compte du passage systémique des collyres
 
Synonymes:
- Iritis
- Iridocyclite
- Pars planite
- Choroïdite
- Rétinite
- Vascularite rétinienne
 
 
Auteurs:
D. Peterson, W. Toffler
Traduction - adaptation: 
Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Guide des consultations

Hémochromatose

Hémochromatose

Verrue et infection à papillomavirus

Verrue et infection à papillomavirus
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z