Global Statistics

Stats COVID-19

Quelles sont les causes de la maladie de Charcot ?

0
(0)

Encore appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA), la maladie de Charlot est un trouble des neurones. Ce mal affecte précisément les neurones moteurs et provoque leur dégénérescence. Mais quelles sont les causes de cette maladie neurodégénérative ? Nous vous invitons à les découvrir dans cet article.

Les facteurs environnementaux

Si aucune cause réelle de la maladie de Charcot n’est encore connue, notez toutefois que les spécialistes soupçonnent quand même certains facteurs. Parmi ces facteurs se trouvent les facteurs environnementaux. En effet, une activité physique très importante par exemple serait l’une des causes de la maladie.

Aussi, l’exposition constante à certains produits agricoles chimiques comme les pesticides peut augmenter les risques de souffrir de la maladie de Charcot. Remarquez aussi que le fait de subir des traumatismes répétés peut également entraîner la SLA. Il existe des études qui se sont penchées sur la question et qui établissent que certains métaux lourds comme le plomb ou le mercure peuvent altérer le bon fonctionnement des neurones.

Patient  de la maladie de Charcot

Par ailleurs, il existe particulièrement la BMAA qui est un acide aminé qui se retrouve le plus souvent chez les plantes et les animaux. Ainsi, la présence de cet acide aminé dans le corps humain pourrait également causer la maladie de Charcot.

Les facteurs génétiques

Dans la plupart des cas, la maladie de Charcot est liée aussi à des facteurs génétiques. En réalité, 5 à 10 % des cas de SLA seraient héréditaires. Vos chances d’en souffrir sont alors plus élevées lorsqu’un de vos parents en a souffert. Toutefois, les spécialistes ont réussi à détecter six gènes majeurs responsables de la maladie de Charcot, à savoir :

  • Le gène du superoxyde dismutase 1 ;
  • Les gènes TARDBP, FUS et C9ORF72 ;
  • Le gène KIF5A.

Ce contenu intitulé maladie de charcot causes, aborde plus en profondeur la question.

Le gène du superoxyde dismutase 1

Chez ceux atteints de la maladie de Charcot, plus de 150 mutations de gène ont été étudiées. Les constats sont que la carence de ce gène entraînerait un mauvais fonctionnement des mitochondries des motoneurones. Cela provoque la réduction de la quantité d’énergie et la synthèse de corps cétoniques et toxiques. Dans ce genre de situation, la maladie se développe facilement, entrainant aussi un hypermétabolisme et l’amaigrissement des sujets.

Le gène du superoxyde dismutase

Les gènes TARDBP, FUS et C9ORF72

Le gène TARDBP est vraiment impliqué dans le métabolisme des motoneurones. Le bon fonctionnement de ce gène serait indispensable dans la régulation de la transcription de l’ADN et de l’ARN messager. La protéine TARDBP est souvent localisée dans le noyau des cellules. Par contre, en cas de SLA, la TARDBP, au lieu de se retrouver dans le noyau, se localise plutôt dans le cytoplasme. Cela représente clairement une anomalie.

Outre le gène TARDBP, il faut noter aussi les gènes FUS, C9ORF72 interviennent aussi dans la survenance de la maladie de Charcot. Enfin, il y a aussi un autre gène dont on parle peu. Il s’agit notamment du gène TBK1 qui est indispensable dans le cadre de l’élimination des déchets à l’intérieur des cellules. Ce gène est par ailleurs responsable de la régulation de l’inflammation. Notez également que le dysfonctionnement de cette dernière causerait aussi la maladie de Charcot.

Le gène KIF5A

Il s’agit d’un gène qui est responsable de la fabrication de la protéine impliquée dans le transport des molécules dans la cellule. Les différentes mutations de ce gène seraient responsables de certaines pathologies motrices. Ainsi, en dehors de la maladie de Charcot, les mutations de ce gène causent d’autres troubles comme la paraparésie spastique héréditaire. Par ailleurs, les mutations du gène KIF5A l’empêchent d’exercer pleinement sa fonction et c’est justement ce qui cause les situations de perte de fonction et bien d’autres troubles sanitaires.

Le déséquilibre chimique de l’organisme

Le déséquilibre chimique de l’organisme

Il faut savoir que la maladie de Charcot est souvent causée par un déséquilibre chimique. Le terme qui s’emploie pour décrire ce déséquilibre est celui d’excitotoxicité. En fait, toutes les analyses effectuées auprès des personnes qui souffrent de la maladie de Charcot montrent des niveaux très élevés du neurotransmetteur nommé « glutamate », dans l’organisme.

Particulièrement, cette hormone qui se trouve le plus souvent dans le système nerveux présente une concentration assez élevée dans le cerveau. Cela cause donc des problèmes allant jusqu’à l’apparition de la maladie de Charcot.

Un dysfonctionnement du système immunitaire

Bien souvent, le mauvais fonctionnement du système immunitaire peut aussi être à la base de la maladie de Charcot. Dans ce cas précis, ce qui se passe est que les cellules qui sont censées détruire les germes et les cellules endommagées attaquent plutôt les neurones moteurs sains. Une fois attaqués, ces neurones s’endommagent peu à peu jusqu’à mourir. Ce qui peut entraîner la paralysie parfois.

Le stress oxydatif

Vous devez aussi savoir que le stress oxydatif est l’une des causes potentielles de la maladie de Charcot. Ce qui se passe est qu’une partie de l’oxygène utilisé par le corps pour produire de l’énergie peut se transformer plutôt en éléments toxiques. Ces derniers, encore appelés radicaux libres, sont susceptibles d’endommager les cellules.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Décompte des votes : 0

Soyez le premier à noter ce post !

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Sujets chauds

Articles en rapport