Global Statistics

All countries
199,285,313
Confirmed
Updated on August 2, 2021 5:11 pm
All countries
178,112,918
Recovered
Updated on August 2, 2021 5:11 pm
All countries
4,245,028
Deaths
Updated on August 2, 2021 5:11 pm

Stats COVID-19

France
6,146,619
Confirmés
Updated on August 2, 2021 5:11 pm
France
5,702,014
Gueris
Updated on August 2, 2021 5:11 pm
France
111,885
Décés
Updated on August 2, 2021 5:11 pm

Comment réduire son temps de sommeil sans nuire à sa santé ?

0
(0)

Selon les professionnels de la santé, le temps de sommeil idéal pour une personne adulte est de 8 heures. Ce créneau suffit généralement aux différentes cellules de l’organisme pour se régénérer après une journée de travail. Toutefois, il est possible de réduire légèrement ce temps de repos total sans pour autant mettre sa santé en danger. Ceci à condition de savoir s’y prendre.

 

Faire attention à ne pas dépasser ses limites

Il faudra veiller à ce que votre temps de sommeil ne passe jamais en dessous des six heures par nuit. Les risques pour la santé augmentent dès que vous commencez par passer moins de six heures sur votre matelas pendant la nuit.

 

Il faut également comprendre qu’il n’est pas possible de réduire son temps de sommeil sur une très longue période. Ceci, même si vous dormez avec le meilleur modèle de matelas-140×190. La réduction du temps de sommeil ne se fait que sur une courte période.

 

Il faut d’ailleurs faire très attention à certains symptômes comme la perte de mémoire, l’impulsivité, une vision floue, l’augmentation du besoin de manger ou une perte de poids.

 

Adopter de bonnes habitudes de sommeil

Avant de penser à réduire son temps de sommeil, il faut au préalable mettre en place de bonnes traditions en rapport avec le sommeil. Voici d’ailleurs quelques astuces pour y arriver facilement.

 

Faire de l’exercice

Il ne s’agit pas de faire du sport intensément, mais recourir plutôt à des activités moins fatigantes. Ainsi, il est recommandé de faire des exercices d’aérobic ou du jogging trois à quatre fois par semaine. Idéalement, cela devrait être en soirée. Les pompes ainsi que les haltères peuvent aussi faire l’affaire.

 

Éviter au maximum certaines substances nocives

L’alcool, la nicotine et la caféine apportent très peu de bien-être à l’organisme. Pire, ils perturbent certaines fonctions comme le rythme de sommeil. Pour disposer d’une bonne qualité de sommeil, il faudra simplement les éliminer de son quotidien.

 

Mettre en place un programme de sommeil précis

Il s’agit ici de définir l’heure où il faut se coucher et l’heure du réveil. Ce qui va amener le rythme circadien naturel à s’y convenir. Mais attention, il faudra éviter de s’exposer aux écrans avant d’aller au lit. Il est également recommandé d’avoir un rituel pour l’heure du coucher. Dès que le cerveau verra le rituel, il déclenchera automatiquement le processus de sommeil.

 

Faire de la chambre à coucher un lieu propice au sommeil

La première des choses à faire est d’adopter un matelas ferme et assez confortable. Avec un matelas-140×190 par exemple, vous disposez de suffisamment de place pour avoir un sommeil de qualité. Il faut également faire en sorte que la température de la chambre varie entre 15,5 et 19,4 °C.

 

Au-delà de cette plage de température, le sommeil perd en qualité. Le bruit fait également partie des ennemis du sommeil. Si vous êtes dans une zone où le bruit est omniprésent, il faudra penser à créer une ambiance artificielle pour masquer les différentes nuisances sonores.

 

Réduire progressivement son temps de sommeil

Maintenant que vous avez pu mettre en place un cycle vertueux de sommeil, il est temps de chercher à réduire votre temps de sommeil. Maintenant, ne vous attendez pas à passer de huit heures de sommeil à 6 heures du jour au lendemain. Il faudra y aller progressivement sinon vous allez vers une désillusion quasi-certaine.

 

Décidez par exemple, au début de vous coucher 20 minutes plus tard ou de vous lever 20 minutes plus tôt. Vous pouvez maintenir ce rythme pendant une semaine avant d’ajouter et de réduire 20 minutes supplémentaires sur l’heure du coucher et du lever.

 

Maintenez le changement de rythme circadien pour une semaine encore avant de réduire de 40 une fois de plus le temps de sommeil. Votre organisme va s’adapter progressivement à vos différents changements. Si vous voyez que les 20 minutes sont trop ou que le délai d’une semaine est trop peu, vous pouvez toujours l’adapter à votre organisme.

 

 

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Décompte des votes : 0

Soyez le premier à noter ce post !

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Sujets chauds

Articles en rapport