Global Statistics

All countries
329,335,340
Confirmed
Updated on January 17, 2022 4:32 pm
All countries
265,814,189
Recovered
Updated on January 17, 2022 4:32 pm
All countries
5,559,510
Deaths
Updated on January 17, 2022 4:32 pm

Stats COVID-19

France
14,172,384
Confirmés
Updated on January 17, 2022 4:32 pm
France
9,019,484
Gueris
Updated on January 17, 2022 4:32 pm
France
126,967
Décés
Updated on January 17, 2022 4:32 pm

Comment avoir un sommeil réparateur durant la grossesse ?

0
(0)

Au cours de la grossesse, le sommeil peut être perturbé, en plus des différents bouleversements vécus. Un coucher de qualité est toutefois essentiel malgré les causes physiques et les angoisses ressenties. Voici des solutions simples pour bien dormir pendant la grossesse.

Les causes liées aux troubles du sommeil

En général, la plupart des femmes enceintes se sentent particulièrement fatiguées pendant le premier trimestre, avec une forte envie de dormir. Et pour cause, la progestérone produite durant la grossesse agit tel un somnifère naturel. Au cours du second trimestre, le sommeil est meilleur, et ce, malgré quelques tiraillements. Mais, de façon générale, les nuits sont assez paisibles. C’est au cours du dernier trimestre que le sommeil semble le plus perturbé. Effectivement, les petits maux liés à la grossesse empêchent les femmes de bien dormir. Il peut s’agir de crampes, mictions régulières, douleurs au niveau des lombaires, etc. Le stress (afférent aux changements physiques), un manque d’activité physique ou une hypertension artérielle, perturbe également le sommeil.

Pareillement, les troubles de sommeil ont des impacts sur l’état émotif et physique de la femme. En effet, cette dernière est constamment anxieuse et irritée. En même temps, elle ressent une extrême fatigue. Aussi, un mauvais sommeil au cours de la grossesse peut avoir des effets négatifs sur le système immunitaire, et ainsi engendrer des complications de naissance (une réduction du poids). Enfin, durant la grossesse, les insomnies peuvent être causées par une mauvaise position dans le lit. Quoi qu’il en soit, les troubles perturbant le sommeil sont à dépister le plus tôt possible. Il sera alors plus facile d’apporter les solutions adaptées aux besoins de la future maman.

Focus sur des solutions utiles et pratiques

C’est surtout durant le dernier trimestre que les soucis de sommeil sont les plus importants. Le volume du ventre devient gênant. Trouver la bonne position devient alors compliqué. Celles habituées à dormir sur le dos ne peuvent pas conserver longtemps cette position sans avoir la sensation d’étouffer. La meilleure alternative est de se mettre sur le côté gauche en posant le ventre sur le matelas. Ici, le ventre peut être calé avec un coussin. Ou alors, la femme peut placer des oreillers entre ses jambes ou sous son ventre. Il est également envisageable de dormir sur le ventre, avec une jambe pliée, jusqu’à l’accouchement. Cette position est sans danger pour le bébé, étant donné que la poche des eaux le protège.

D’ailleurs, pour obtenir des conseils pratiques, mieux vaut consulter un guide en ligne à l’exemple de ajpediatrie.org. Également, pour aider la future maman à se décontracter et à être à l’écoute de son corps, elle peut faire du yoga juste avant d’aller au lit. Elle peut aussi appliquer d’autres techniques de relaxation, comme celle de Jacobson. Celle-ci permet de détendre les muscles et de réguler les émotions négatives. Prendre un bain tiède ou se faire masser, favorise la relaxation. Outre les muscles, le cerveau a également besoin d’être apaisé. Pour ce faire, il faut réaliser quelques exercices de respiration. Concernant l’alimentation de la femme enceinte, le soir, il vaut mieux manger léger.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Décompte des votes : 0

Soyez le premier à noter ce post !

Comme vous avez trouvé ce post utile....

Partagez le sur les médias sociaux ! 😉

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Sujets chauds

Articles en rapport