Santé et Médicament

Guide des consultations :: [ Guide des consultations ]

59711 lectures

Vitiligo

Par Dr Malki Samir

Vitiligo

Publié le Mercredi 18 Sept. 2013


Vitiligo sur facebook
Vitiligo en consultation - Dermatologie.



Définition: 

Maladie acquise affectant la pigmentation cutanée, lentement progressive, liée à la disparition des mélanocytes. 
• Le type A affecte l'ensemble du tégument, et représente 75% des cas. 
• Le type B est segmentaire ou suit un trajet en dermatome, et représente 25% des cas. 

Organes atteints: 

Peau 

Génétique - facteurs héréditaires: 

Il existe des cas autosomiques dominants avec pénétrance incomplète 
Âge de prédilection: 50% des cas commencent avant l'âge de 20 ans 

Sexe de prédilection: 

Homme = femme 

Étiologie: 

Sans doute réaction auto-immune dirigée contre les mélanocytes 
Facteurs de risque: 
• Antécédent familial 
• Association à d'autres pathologies auto-immunes 
 

Diagnostic 

Symptomatologie: 

• Perte de la pigmentation cutanée 
• Photosensibilité accrue sur les taches dépigmentées 
• Prurit dans 10% des cas 
• Cheveux prématurément grisonnants 
• Phénomène de Köbner (aggravation par un traumatisme local) 

Diagnostic différentiel: 

• Pityriasis versicolor 
• Lèpre 
• Lupus 
• Dermatite atopique 
• Albinisme 
• Pelade 
• Sclérose tubéreuse de Bourneville 
• Neurofibromatose 
• Mélanome achromiant 
• Maladie d'Addison 
• Hypopituitarisme 
• Hyperthyroïdie 

Examens de laboratoire: 

Les examens sont normaux en dehors d'une pathologie associée. 

Médicaments interférant avec les résultats: 

Sans objet 

États pathologiques interférant avec les résultats: 

Sans objet 

Anatomie pathologique: 

Absence complète de mélanocytes sur le fragment biopsique. Parfois discrète lymphocytose en bordure de la lésion 

Démarche diagnostique: 

Eliminer un pityriasis versicolor par un examen à la lumière de Wood et un prélèvement parasitologique. 
 

Traitement 

Structure adaptée aux soins: 

Traitement ambulatoire sauf en cas de greffes cutanées (rare) 

Mesures générales: 

• Éviter le soleil pour ne pas accentuer la différence peau saine/peau lésée 
• Utiliser largement les écrans solaires 

Restriction d'activité: 

Aucune 
Régime: 
Aucun 
 

Médicaments 

Produits de référence: 

• Atteinte localisée: dermocorticoïdes forts (bêtaméthasone, clobétisol) pendant 2 mois, puis psoralènes en solution à 1% suivis par des séances d'UVA pour tenter de reconstituer une pigmentation normale 
• Atteinte étendue 
- 8-MOP (psoralène) par voie orale puis UVA pendant 12 à 24 mois 
- On peut aussi dépigmenter la peau saine restante avec de l'hydroquinone. 

Contre-indications: 

• Dermocorticoïdes: infections cutanées (y compris la gale), acné, acné rosacée, lésions ulcérées, hypersensibilité, nourrisson pour les dermocorticoïdes de classe 1 et 2 
• Psoralènes: autre agent ou maladie photosensibilisante (lupus, albinisme, porphyrie), carcinome spinocellulaire, mélanome, grossesse; contre-indications relative: maladies cardiaques et hépatiques, carcinomes basocellulaires multiples 

Précautions d'emploi: 

• Surveiller l'apparition de télangiectasies et d'une atrophie en cas d'application prolongée de stéroïdes 
• Pas de PUVA avant l'âge de 12 ans 
• Coups de soleil parfois sévères avec les psoralènes 
• Examen ophtalmologique pour dépister une maladie pigmentaire de la rétine parfois associée au vitiligo 

Interactions médicamenteuses: 

Avec d'autres agents photosensibilisants comme les acides rétinoïques ou les cyclines 
 

Surveillance 

Modalités de la surveillance: 

Surveillance d'une PUVAthérapie (surveillance biologique, hématologique, rénale, hépatique, anticorps anti-nucléaires, examen ophtalmologique) 

Mesures hygiéno-diététiques: 

Eviter les expositions solaires intempestives 

Complications: 

• Complications phototoxiques de la PUVA 
• Atrophie cutanée et télangiectasies avec les stéroïdes locaux 
• Eczéma de contact avec les agents dépigmentants 

Évolution et pronostic: 

• Seulement 5% de repigmentation spontanée 
• La PUVAthérapie donne les meilleurs résultats (70% de repigmentation surtout sur la tête et le cou) 
• 20% d'échecs complets 
• Une zone repigmentée l'est le plus souvent définitivement. 
 

Divers 

Pathologies associées: 
• Maladie d'Addison 
• Pelade 
• Candidose cutanéo-muqueuse chronique 
• Diabète de type 1 
• Hypoparathyroïdie 
• Mélanome 
• Anémie pernicieuse (maladie de Biermer) 
• Atteintes thyroïdiennes auto-immunes 
• Uvéite 
Facteurs liés à l'âge: 
• Enfant: forme particulière, le plus souvent du type B (segmentaire) 
• Sujet âgé: sans objet 
• Autres: sans objet 
Grossesse: 
Contre-indication des psoralènes 
Mots clés de l'article : Vitiligo |

Dans la rubrique Guide des consultations

Syndrome de verner-morrison

Syndrome de verner-morrison

Autisme

Autisme
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z