Santé et Médicament

Guide des consultations :: [ Guide des consultations ]

318641 lectures

Urétrite

Par Dr Miloudi N , Maroc

Urétrite

Publié le Mardi 02 Juil. 2013


Urétrite  sur facebook
Urétrite diagnostic et prise en charge



 

Définition De L'Urétrite:

 

Inflammation urétrale révélée par des brûlures mictionnelles. Habituellement sexuellement transmissible. On distingue les urétrites gonococciques observée le plus souvent chez l'homme, rarement chez la femme (car souvent asymptomatiques), et les urétrites non gonococciques.

• Chez l'homme la gonorrhée est caractérisée par un écoulement purulent jaunâtre.

Habituellement les premiers symptômes apparaissent 3 à 5 jours après le contact infectant. Les urétrites non gonococciques sont en général caractérisées par des écoulements plus clairs et blanchâtres qui apparaissent une semaine après l'exposition.

L'intensité des troubles peut être très variable d'un individu à l'autre. La plus commune des infections non gonococciques est l'infection à Chlamydia trachomatis.

• Chez les femmes, le syndrome urétral classique est représenté par la dysurie à urines claires. Les cultures urinaires sont négatives. Les femmes atteintes de gonococcie présentent en général des syndromes urétraux mais également des symptômes annexes comme une dysurie, des écoulements vaginaux et des douleurs sus-pubiennes. En l'absence de traitement, l'urétrite guérit spontanément mais expose aux complications, essentiellement les sténoses urétrales chez l'homme et les syndromes inflammatoires du pelvis chez la femme.

 

Organes atteints: Urètre, voies urinaires bosses

Génétique - facteurs héréditaires:Sans objet

Sexe de prédilection: Les symptômes classiques sont plus souvent connus chez l'homme mais l'incidence chez la femme est probablement identique.

 

 

Étiologie De L'Urétrite:

• Neisseria gonorrheæ

• Chlamydia trachomatis (50-60%)

• Ureaplasma urealyticum

• Trichomonas vaginalis

• Candida albicans

• Pyogènes (6-25% chez l'homme):

Streptococcus sp, Staphylococcus aureus, Escherichia coli

Facteurs de risque :

• Contact sexuel avec un porteur le plus souvent

• Multipartenariat sexuel sans protection

 

 

Diagnostic De L'Urétrite

 

Symptomatologie:

• Pour les deux sexes les porteurs asymptomatiques sont très fréquents.

• Dysurie, douleurs pendant la miction

• Écoulement purulent parfois très important lors de la phase aiguë ou quasi absent lorsqu'il s'agit d'une atteinte chronique

• Gêne sus-pubienne

• Brûlures et démangeaisons urétrales

• Douleurs, œdèmes et inflammation du méat urétral essentiellement chez la femme

• Dyspareunie, vaginite, cystite ou cervicite chez la femme, anite, pharyngite, conjonctivite, peuvent être également présents.

• Les adénopathies inguinales et la fièvre doivent faire évoquer un autre diagnostic.

• Des signes systémiques sont rarement présents et doivent faire évoquer un autre diagnostic.

 

Diagnostic différentiel:

• Traumatisme ou irritation locale (étiologie fréquente des urétrites chroniques sans germe retrouvé)

• Atrophie muqueuse notamment chez les femmes après la ménopause

• Corps étranger intra-urétral

• Condylomes vénériens

• Intoxication: lors d'usage intempestif d'amphétamines ou d'autres stimulants, possible écoulement urétral peu abondant clair sans leucocyte ni dysurie

• Syndrome de Stephen Johanson

• Syndrome de Reiter

 

Examens de laboratoire:

• Cytologie des écoulements: la présence de nombreux leucocytes avec germes intra-cellulaires Gram négatif en diplocoques fait suspecter le gonocoque. Des colonies de leucocytes à noyau irrégulier et hétérogène sans organisme intra-cellulaire suggèrent une infection non gonococcique. Trichomonas vaginalis est visible à l'examen direct.

• Bactériologie: méat, urètre préméatique chez l'homme, urètre et endocol chez la femme, premier jet urinaire; prélèvements anaux et pharyngés systématiques

• Sérodiagnostic disponible mais peu sensible dans les infections génitales basses pour

Chlamydia trachomatis

• Les sérologies Syphilis et HIV sont indiquées dans tous les cas.

Médicaments interférant avec les résultats: Risque de faux négatifs si un traitement antibiotique a été instauré avant les prélèvements

États pathologiques interférant avec les résultats: Sans objet

 

Anatomie pathologique:

• Sténose urétrale (gonococcies non traitées)

• Lésion intra-urétrale (condylomes et anomalie congénitale)

 

Examens diagnostiques spécifiques:

Cultures virales s'il existe des lésions atypiques

Imagerie:

L'urétrographie lorsque les symptômes persistent; cependant rarement indiquée

Démarche diagnostique:

L'urétrocystoscopie pour les cas où il existe une suspicion de corps étranger intra-urétral

 

 

Traitement De L'Urétrite

 

Structure adaptée aux soins:

Tous les patients peuvent être traités en ambulatoire sauf pour les femmes avec des symptômes sévères d'inflammation du pelvis.

Mesures générales:

• Identifier et traiter simultanément les partenaires sexuels

• Dépister les autres MST

• Principes de traitement des urétrites sexuellement transmises

- Préférer les "traitements minute" injectables effectués au cabinet

- Traiter systématiquement une infection à Chlamydia

- Se méfier de la résistance croissante du gonocoque

Restriction d'activité:

Abstinence sexuelle ou port de préservatifs jusqu'à guérison

Régime:

Pas de laitages au moment des prises de cyclines

 

Médicaments

Produits de référence:

• Gonocoques: ceftriaxone (500 mg IM en une dose); spectinomycine 2 g IM en une dose), pefloxacine 800 mg

• Chlamydia: doxicycline 100 mg per os au moins 14 jours. Les patients toujours symptomatiques après le traitement (et leur partenaire sexuel également) doivent être traités à nouveau avec de l'érythromycine.

• Les urétrites non gonococciques, notamment à Urealyticum:

Doxycycline 100 mg per os au moins 14 jours

• Trichomonas: métronidazole per os (dose unique de 2 grammes ou 250 mg pendant 7 jours)

Contre-indications:

• Allergie aux antibiotiques considérés

• Pas de tétracyclines chez la femme enceinte ou allaitante et les enfants de moins de 7 ans

Précautions d'emploi:

Risque de photosensibilisation avec les tétracyclines

Interactions médicamenteuses:

Les tétracyclines ne doivent pas être associées avec des produits laitiers ou des anti-acides.

Autres médicaments utilisables:

• Gonocoques: amoxicilline 3 g avec 1 g de Probénécide en une prise

• Chlamydia: érythromycine 500 per os pendant 7 à 14 jours

 

 

 

Surveillance

 

Modalités de la surveillance:

• Contrôle de la négativation des prélèvements bactériologiques

• Toujours s'assurer que le ou les partenaires sexuels ont été traités concomitamment

Mesures hygiéno-diététiques :

Port de préservatif, mictions juste après les rapports, traitement des partenaires sexuels

Complications:

• Sténoses urétrales chez les patients non traités

• Prostatite

• Diffusion d'une infection gonococcique (salpingite, arthrite)

• Diffusion d'une infection à Chlamydia non traitée (sténose tubaire, stérilité tubaire, périhépatite)

• Récidives en cas de réexposition au risque

Évolution et pronostic:

Si le diagnostic est établi rapidement et le traitement précoce, les patients sont soulagés en quelques jours.

 

 

Divers

 

Pathologies associées:

• SIDA ou porteur VIH

• Syphilis

• Hépatite B

Facteurs liés à l'âge:

• Enfant: les atteintes à Chlamydia, gonococque et Trichomonas doivent faire suspecter un abus sexuel.

• Sujet âgé: sans objet

• Autres: sans objet

Grossesse:

Les tétracyclines sont contre-indiquées. On peut utiliser l'érythromycine (risque accru d'ictère cholestatique).

Consulter aussi:

• Gonococcie

• Trichomonase

• Cystite

• Prostatite

• Épididymite

Notes diverses:

Pour les patients asymptomatiques mais ayant eu un contact avec des partenaires infectés, il est recommandé de débuter le traitement après avoir réalisé les prélèvements.

Abréviation :

• MST: maladie sexuellement transmissible

 

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Guide des consultations

Fistule artério-veineuse

Fistule artério-veineuse

Tumeurs bénignes de l'ovaire

Tumeurs bénignes de l'ovaire
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z