Santé et Médicament

Cas Clinique :: [ Cas Clinique ]

12671 lectures

UN TATOUAGE SECONDAIRE

Par Dr Pierre FRANCES

UN TATOUAGE SECONDAIRE

Publié le Samedi 25 Juin 2016


UN TATOUAGE SECONDAIRE sur facebook
UN TATOUAGE SECONDAIRE



HISTOIRE

Jean- Michel, 41 ans, consulte pour un problème de prurit du membre inférieur gauche en relation avec une insuffisance veineuse.

Lors de l’examen de la jambe, nous notons la présence de nombreuses zones hyperpigmentées (de couleur brun-noir) au niveau du tiers inférieur, ainsi que de nodules de petite taille au niveau de la cheville (cliché 1).

En fait Jean-Michel nous explique avoir de gros problèmes de circulation veineuse, et il consulte de ce fait régulièrement un angiologue pour effectuer des scléroses de ses veines. 

DIAGNOSTIC

HYPERPIGMENTATION SECONDAIRE A LA SCLEROTHERAPIE

DEVELOPPEMENT

La sclérothérapie est un acte fréquemment réalisé par les angiologues.

Cependant, cette pratique peut exposer le patient à certains risques.

Certains sont graves et peuvent provoquer le décès :

-          Le choc anaphylactique. Ce dernier survient le plus souvent au décours d’une injection accidentelle au niveau intra-artériel.

-          Les accidents ischémiques transitoires et accidents vasculaires cérébraux. Ils sont le plus souvent secondaire à des migrations de bulles d’air (embolie gazeuse) qui se rencontrent le plus souvent au décours d’une sclérose avec de la mousse.

-          La thrombose veineuse profonde et les embolies pulmonaires. Cette complication représente moins de 1% des complications.

Au niveau cutané, on peut observer des nécroses tissulaires sévères secondaires à des injections intra-artérielles, des nécroses cutanées secondaires à l’injection de produits sclérosants dont la concentration est élevée.

Une pigmentation résiduelle peut également être observée (dans 0 ,3 et 30% des cas) comme dans notre situation ; pigmentation plus importante dans le cas de sclérose à la mousse.

Le matting est une autre complication cutanée qui se caractérise par le développement de télangiectasies.

D’autres complications sont également répertoriées : la thrombose veineuse superficielle (jusqu’à 45,8% des cas), les lésions neurologiques motrices qui sont exceptionnelles, les migraines et les troubles visuels (plus fréquent lors de la sclérothérapie mousse).

Pour en savoir plus

1.      Rabe E, Breu FX, Cavezzi A et al. Recommandations européennes pour la sclérothérapie dans le traitement des affections veineuses chroniques. http://www.portailvasculaire.fr/sites/default/files/docs/recos_2013_recommandations_europeennes_pour_la_sclerotherapie_dans_le_traitement_des_affections_veineuses_chroniques.pdf.

Auteurs

FRANCES Pierre médecin généraliste 1 rue Saint Jean Baptiste 66650 Banyuls sur mer.

MAMPOUYA Davy interne en médecine générale 34000 Montpellier.

TUBOKU-METZGER Vanessa interne en médecine générale. Programme Hippokrates. Londres. UK.

REGNAULT Arthur externe 30900 Nîmes.

PEROLAT Nicolas externe 34000 Montpellier.  

Mots clés de l'article : Sclérothérapie | Tatouage |

Dans la rubrique Cas Clinique

UNE LANGUE MISE A NU.

UNE LANGUE MISE A NU.

Incarcération du nerf ulnaire en intra-osseux

Incarcération du nerf ulnaire en intra-osseux
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Mercredi 30 Nov. -1
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z