Santé et Médicament

Mise au point :: [ Mise au point ]

139021 lectures

Prurit anal : étiologies et prise en charge

Par Dr Pierre FRANCES

Prurit anal : étiologies et prise en charge

Publié le Samedi 14 Déc. 2013


Prurit anal : étiologies et prise en charge sur facebook
Prurit anal, causes et traitements - Proctologie.



 
Le prurit anal se rencontre fréquemment (de 1 à 5% de la population en souffre). Ce désagrément touche 4 fois plus d’hommes que de femmes dont l’âge est compris entre 40 et 60 ans.
 
L’étiologie est retrouvée dans 50% des cas, et dans près de 50% des cas la symptomatologie perdure depuis plus de 12 mois.
 
On doit insister sur un interrogatoire rigoureux qui précise l’ancienneté de ce prurit, son horaire, son extension, les circonstances d’apparition, les troubles fonctionnels associés.
 
L’examen clinique de la marge anale permet d’objectiver la réalité du problème (lésions excoriées, rhagades superficielles, lichénification), mais aussi permet de retrouver la cause responsable du prurit.
 
 
Il faut réaliser un toucher rectal, et effectuer un examen locorégional à la recherche d’adénopathies notamment.
 
L’examen physique général est nécessaire pour rechercher une affection systémique.
 
Plusieurs étiologies sont responsables du prurit :
 

1. Les causes dermatologiques

- Mycologiques. Les mycoses sont les plus fréquentes dans la recherche d’un prurit anal (15% des cas).
- Bactériennes dues au staphylocoque doré ou streptocoque pyogène.
- Virales comme l’herpès (primo-infection ou récurent), les molluscum contagiosum, et les condylomes.
- Parasitaires comme l’oxyurose et la pédiculose.
 

2. Les causes inflammatoires 

comme le psoriasis inversé, la dermite séborrhéique, la dermatite irritative retrouvée dans l’eczéma. Cette dernière origine peut être secondaire :
- A un défaut d’hygiène.
- A des médicaments (topiques, antibiotiques, colchicine).
- A des raisons vestimentaires (pantalons moulants et en nylon).
- A une origine alimentaire (thé, café, alcool).
- A une origine allergique.
 

3. Les autres origines dermatologiques 

comme le lichen scléroatrophique, le lichen plan, les maladies bulleuses, les tumeurs cutanées.
 

4. Les causes proctologiques.

- Les suppurations secondaires à une fistule anale, un sinus pilonidal, une fissure infectée, une hidrosadénite suppurée.
- Les suintements engendrés par des hémorroïdes, des dysfonctionnements recto-sphinctériens (séquelle de chirurgie proctologique, rectite radique, recto-colite hémorragique, prolapsus rectal).
- Les ulcérations dans les maladies de Crohn, les IST (syphilis, chlamydiae…), la tuberculose, ou à d’autres causes traumatiques.
- Les tumeurs (carcinome épidermoïde anal, polype rectal, végétations vénériennes).
 

5. Les causes uro-gynécologiques

 

6. Les causes générales 

comme la grossesse qui favorise les hypersécrétions vaginales, les anémies hypochromes, l’insuffisance rénale chronique, le diabète, l’hyperuricémie, les hémopathies (maladie de Hodgkin, polyglobulie), les cholestases, la post-ménopause qui favorise une xérose.
 

7. Le prurit anal essentiel. 

Il faut étudier la personnalité du patient qui peut être dépressif, cancérophobe, hypochondriaque, hystérique, obsessionnel.
 

Le traitement : 

Avant tout étiologique. Cependant certaines règles doivent être respectées (la région anale doit être propre et sèche).
Dans le cas des dermites aiguës, il faut assécher les lésions avec du nitrate d’argent, du permanganate de potassium, ou de l’éosine. Il faut protéger la peau avec une pâte à l’eau ou un gel fluide.
 
Les crèmes cortisoniques (peu dosées) sont administrées en 2ème intention.
 
Dans le cas d’une lichénification, de nombreux traitements peuvent être proposés comme la cryothérapie, les antiseptiques locaux, l’azote liquide, l’acide trichloracétique, les kératolytiques, les dermocorticoïdes locaux puissants, les antihistaminiques de première génération. 
 
D’après l’exposé de Sultan S. Service de Proctologie. CHU  Léopold Bellan. Paris.
Par le Dr FRANCES Pierre. Médecin généraliste. F. 66650. Banyuls sur mer.
Mots clés de l'article : Prurit anal | Mycose |

Dans la rubrique Mise au point

Actualités dans la prise ne charge des kératoses actiniques (ka)

Actualités dans la prise ne charge des kératoses actiniques (ka)

Examen clinique des syndromes canalaires du membre supérieur

Examen clinique des syndromes canalaires du membre supérieur
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z