Santé et Médicament

En pratique :: [ En pratique ]

30851 lectures

Prise en charge d’une giardiose

Par Dr Pierre FRANCES

Prise en charge d’une giardiose

Publié le Lundi 18 Nov. 2013


Prise en charge d’une giardiose sur facebook
Prise en charge d’une giardiose - Infectieux.



La giardiose est due à un protozoaire flagellé (Giardia duodenalis, Lamblia intestinalis, ou Giardia lamblia).

L’OMS décrit plus de 280 millions de cas dans le monde.

Ce parasite est un parasite cosmopolite de l’homme et des animaux.

 

L’homme se contamine suite à l’ingestion de kystes se trouvant dans l’eau de boisson, ou les aliments ; il s’agit bien entendu au départ d’une infestation d’origine oro-fécale.

Au niveau de l’estomac, le parasite est attaqué par les sucs digestifs ; ce dernier étant secondairement divisé en 2 formes végétatives qui se fixent au niveau de la lumière intestinale, et se multiplient par scissiparité.

 

Les problèmes de malabsorption sont dues au parasite, et sont secondaires à une métabolisation des nutriments, et des acides biliaires par les trophozoïtes. Par voie de conséquence, ce phénomène génère une malabsorption des graisses et des vitamines liposolubles.

 

L’homme élimine par le biais des selles jusqu’à 10­.6 kystes/jour.

Bien entendu, cette parasitose se rencontre le plus souvent en zone tropicale déshéritée, mais aussi dans des zones où l’hygiène se révèle défectueuse. L’infestation est plus fréquente en zone rurale qu’en zone urbaine.

 

Souvent l’infestation reste asymptomatique (car elle est peu importante).

Les manifestations cliniques sont proportionnelles au nombre de kystes ingérés.

Ainsi, les troubles sont légers pour  une infestation avec 20 kystes, et intense si le nombre est supérieur à 100.

 

La symptomatologie est souvent brutale, et évoque un problème d’ulcère gastrique (épigastralgies, nausées, flatulences, anorexie, ballonnement abdominal).

Dans le cas d’une infestation importante, on retrouve des douleurs abdominales importantes, mais aussi des diarrhées abondantes et graisseuses qui évoquent parfois une pancréatite.

Chez les enfants, dans le cadre d’une infestation importante, on peut retrouver des troubles d’absorption majeurs qui conduisent à une malnutrition, et par voie de conséquence un retard de croissance.

 

Le diagnostic est réalisé à partir d’un examen des selles. On retrouve deux types de formes :

-          Les formes végétatives de 20µ en forme de cerf-volant (de face), et de cuillère (de profil) ; ces dernières présentent 2 noyaux et 8 flagelles.

-           Les kystes de 15µ, ovoïdes avec 4 noyaux.

Il existe des tests rapides par bandelettes, et à côté, nous pouvons avoir recours à des tests immunoenzymologiques (bonne spécificité et sensibilité).

L’examen des selles doit être répété au moins trois fois, car il y a des périodes sans kystes.

En cas de forte présomption, et en cas d’absence parasitaire dans les selles, il est possible de recourir au tubage duodénal avec biopsie.

 

Le traitement repose sur les dérivés azolés :

-          Métronidazole 1g/j durant 7 jours, ou 10mg/kg chez l’enfant.

-          Tinidazole 1g en cure unique, ou 70 mg/kg chez l’enfant.

-           

Dans certains cas, il existe une résistance à ce traitement. De ce fait, il est possible de recourir à l’albendazole (400 mg/j durant 5 jours). D’autres protocoles associent la paromomycine avec la quinacrine et des dérivés azolés.

Il faut savoir que chez certains l’émission parasitaire se poursuit malgré un traitement bien conduit.

 

Dans ces cas, il est recommandé d’avoir recours à la cholécystectomie (la vésicule joue le rôle d’un réservoir parasitaire).

Bien entendu, la prophylaxie repose sur le lavage des mains, et de l’alimentation. En parallèle, il faut dans les régions tropicales, lutter contre le péril fécal.

 

D’après l’exposé de Bourée P, Nsimba B. Maladies parasitaires et tropicales. Institut Fournier. Paris.

Par le Dr FRANCES Pierre. Médecin généraliste. F. 66650 Banyuls sur mer.

Mots clés de l'article : Protozoaire | Giardiose |

Dans la rubrique En pratique

Vaccinations du sujet âgé

Vaccinations du sujet âgé

Traitement du coma diabétique

Traitement du coma diabétique
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Lundi 30 Nov. -1
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z