Santé et Médicament

Fiche patient :: [ Fiche patient ]

74870 lectures

Otite séromuqueuse de l’enfant

Par Dr Martine François

Otite séromuqueuse de l’enfant

Publié le Mercredi 19 Nov. 2014


Otite séromuqueuse de l’enfant sur facebook
L’otite séro muqueuse se définit comme la présence de liquide derrière le tympan depuis plus de deux mois - ORL - Pédiatrie.



C’est très fréquent chez l’enfant de 3 ans à 7 ans. La plupart du temps elle guérit toute seule. Certaines otites séreuses doivent cependant être traitées parce qu’elles la baisse d’audition qu’elle entraine a un retentissement sur l’acquisition du langage ou la scolarité.

 

Quels sont les signes qui peuvent faire penser qu’un enfant a une otite séromuqueuse ?

Le signe qui doit alerter c’est que, sans être sourd, l’enfant ne semble pas bien entendre : il fait répéter, il demande à ce que l’on monte le son de la télévision, il ne répond pas quand on l’appelle, il est dans la lune, l’institutrice a remarqué qu’il ne suit pas bien les consignes, a fortiori s’il a un retard de langage, une mauvaise prononciation par rapport aux enfants du même âge. D’autres signes, moins spécifiques, peuvent alerter, mais leur rapport avec l’otite séromuqueuse ne pourra être établi que s’ils disparaissent après guérison de celle-ci : enfant agressif, troubles du sommeil…

 

Quels examens vont permettre de diagnostiquer une otite séromuqueuse ?

La présence de liquide derrière le tympan est visible à l’examen de celui-ci (otoscopie). Dans les cas douteux, cela peut être confirmé par une impédancemétrie, examen simple, rapide et indolore qui se fait en mettant un petit embout dans l’oreille relié à l’impédancemètre.

 

Faut-il traiter ?

Seules doivent être traitées les otites séromuqueuses qui s’accompagnent d’une baisse d’audition prolongée ayant un retentissement sur l’enfant. Pour savoir s’il faut traiter ou non l’otite séromuqueuse, il est donc nécessaire de faire un examen de l’audition dont les modalités sont fonction de l’âge et de la coopération de l’enfant : faire répéter des mots ou désigner des images, à voix chuchotée, ou au casque (audiométrie vocale), préciser la plus petite intensité des sons que l’enfant perçoit au haut parleur (champ libre) ou au casque (audiométrie tonale au casque).

 

Quel traitement peut-on proposer ?

Le traitement commence par des médicaments qui seront prescrits par le médecin. L’enfant devra être revu quelques semaines après la fin du traitement pour s’assurer que l’otite séromuqueuse est guérie et l’audition normalisée.

En cas d’échec des médicaments, si la perte auditive est supérieure à 30 dB sur chacune des deux oreilles, le médecin proposera une pose d’aérateurs transtympaniques. Ceci nécessite une anesthésie générale, et se fait habituellement en ambulatoire (l’enfant retourne chez lui le soir même). Il est très important de vérifier quelques semaines plus tard que l’audition est revenue à la normale (par contre si l’un des aérateurs s’est expulsé spontanément, ce n’est pas grave).

Mots clés de l'article : Otite | Enfant |

Dans la rubrique Fiche patient

Les nouvelles recommandations afin de réduire le risque des infections courantes

Les nouvelles recommandations afin de réduire le risque des infections courantes
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z