Santé et Médicament

Guide des consultations :: [ Guide des consultations ]

63451 lectures

Occlusion de la veine centrale de la rétine

Occlusion de la veine centrale de la rétine

Publié le Jeudi 21 Févr. 2013


Occlusion de la veine centrale de la rétine  sur facebook
Diagnostic,Traitement,Médicaments, Surveillance,Divers



 

 

  • Définition:

 

 

⇒Occlusion de la veine centrale drainant le sang de la rétine

 

  • Organes atteints:

 

 

Œil

 

  • Génétique - facteurs héréditaires:

 

 

⇒Sans objet

 

  • Âge de prédilection:

 

 

50-70 ans

 

  • Sexe de prédilection:

 

 

⇒Homme = femme

 

  • Étiologie:

 

 

- Causes très nombreuses (liste non exhaustive), dominées par l'athérosclérose, l'HTA et le diabète


⇒Athérosclérose et facteurs de risque cardiovasculaire, sténose carotidienne, fistule artérioveineuse du sinus caverneux

⇒Glaucome chronique

⇒Compression intra-orbitaire

⇒Inflammation veineuse (phlébite): maladie de Behçet, sarcoïdose, collagénoses (lupus), infection locorégionale

⇒Hémopathie (syndrome myéloprolifératif), hémoglobinopathie (drépanocytose), dysglobulinémie (maladie de Waldenström, myélome)

 

  • Facteurs de risque:

 

 

⇒Ceux de l'athérosclérose (HTA, diabète, dyslipidémie, obésité, tabagisme, sédentarité, stress, âge avancé, contraceptifs oraux...)



Diagnostic :

 

  • Symptomatologie:

 

 

⇒Le signe majeur est une impression de brouillard de plus en plus dense responsable d'une baisse rapidement progressive (quelques heures à quelques jours) de l'acuité visuelle, (souvent inférieure à 1/10)

⇒Réflexe photomoteur diminué

⇒ Le fond d'œil confirme le diagnostic en montrant :

 

  1. De nombreuses hémorragies rétiniennes éclaboussant la totalité de la surface rétinienne
  2. Des veines dilatées, boudinées et tortueuses
  3. Un œdème rétinien diffus
  4. Un œdème papillaire
  5. Des nodules dysoriques

 

 

 

 

 

 

 

⇒Œil ni rouge, ni douloureux

 

 

  • Diagnostic différentiel:

 

 

- Se pose rarement (l'aspect du fond d'œil est caractéristique)

 

⇒Rétinopathie diabétique

⇒Rétinopathie hypertensive

⇒Rétinopathie radique

 

  • Examens de laboratoire:

 

 

- Dirigés par le contexte clinique, ils sont à visée étiologique


⇒NFS, VS, ionogramme sanguin, urée sanguine, créatininémie, glycémie, calcémie, électrophorèse des protéines, immunoélectrophorèse, ECBU, protéinurie des 24 heures, hématies-leucocytes par minute

⇒Hémostase: étude de la viscosité sanguine, TP, temps de thrombine, TCK, fibrinogène, plaquettes, temps de saignement, recherche d'anticoagulant circulant, recherche de déficit en antithrombine III, en protéine C et en protéine S

 

 

  • Médicaments interférant avec les résultats:

 

 

Nombreux, voir au cas par cas

 

  • États pathologiques interférant avec les résultats:

 

 

⇒Nombreux, voir au cas par cas

 

  • Anatomie pathologie:

 

 

⇒Sans objet

 

  • Examens diagnostiques spécifiques :

 

 

⇒ Angiographie à la fluorescéine: primordiale pour apprécier la gravité de l'OVCR. Permet de différentier trois formes: œdémateuse, ischémique, mixte.

⇒Étude du champ visuel: altérations à prédominance centrale

 

  • Imagerie:

 

 

- A visée étiologique, dirigée par le contexte clinique
 

⇒Échodoppler cervical recherchant une sténose carotidienne

⇒Scanner orbitaire à la recherche d'une compression intra-orbitaire

⇒Panoramique dentaire et radiographie des sinus recherchant un foyer infectieux locorégional

 

 

  • Démarche diagnostique:

 

 

⇒Compléter l'examen ophtalmologique en mesurant acuité visuelle et tension oculaire

⇒Angiographie rétinienne

⇒Examen clinique général axé sur l'état cardiovasculaire et neurologique



Traitement
 

  • Structure adaptée aux soins:

 

 

⇒Hospitalisation en urgence en ophtalmologie

 

  • Mesures générales:

 

 

⇒L'OVCR est une affection qui reflète souvent une maladie générale sous-jacente

⇒Elle nécessite une prise en charge au long cours comprenant des angiographies régulières.

⇒Le traitement dépend de la cause de l'OVCR (affection sous-jacente) et de la précocité du diagnostic.

⇒Initialement, le plus souvent héparinothérapie à dose efficace, puis relais par les antiagrégants plaquettaires

⇒Traitement de la cause: contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire (HTA, dyslipidémie, tabagisme, diabète...), équilibration d'un glaucome chronique, levée d'une compression intra-orbitaire, corticothérapie si phlébite. Photocoagulation au laser dans les formes ischémiques, afin d'empêcher l'apparition de néovaisseaux.

⇒Laser parfois indiqué si œdème maculaire persistant invalidant

 

  • Restriction d'activité:

 

 

⇒Aucune

 

  • Régime:

 

 

⇒ "voir mesures hygiéno-diététiques"


Médicaments :

 

  • Produits de référence :

 

 

Anticoagulants: héparine à dose hypocoagulante (500 UI/kg/j) par voie IV à la seringue électrique

Antivitamines K per os

Antiagrégants plaquettaires: aspirine, ticlopidine au long cours

Corticothérapie: prednisone, per os 0,5 à 1 mg/kg/j

 

  • Contre-indications:

 

 

⇒Se référer aux recommandations du laboratoire pour chaque spécialité

 

  • Précautions d'emploi: se référer aux recommandations du laboratoire pour chaque spécialité

 

  • Interactions médicamenteuses:

 

 

⇒Se référer aux recommandations du laboratoire pour chaque spécialité

 

  • Autres médicaments utilisables:

 

 

⇒Dilutions plasmatiques normovolémiques


Surveillance

 

  • Modalités de la surveillance:

 

 

⇒Hebdomadaire pendant les deux premiers mois, puis progressivement espacée comprenant un fond d'œil et une angiographie à la recherche d'ischémie rétinienne

 

  • Mesures hygiéno-diététiques:

 

 

⇒Lutte contre les facteurs de risque cardiovasculaire (activité physique régulière et modérée, traitement d'une hypertension artérielle, régime équilibré en sel, hypocalorique si obésité...)

 

  • Complications:

 

 

⇒ Forme œdémateuse: œdème maculaire persistant, avec baisse d'acuité visuelle invalidante

⇒Forme ischémique

 

  1. Ischémie maculaire
  2. Rétinopathie proliférative avec hémorragie intravitréenne, décollement de rétine et surtout glaucome néovasculaire entraînant une cécité unilatérale définitive

 

  • Évolution et pronostic:

 

 

- Récupération visuelle lente, progressive et souvent incomplète


⇒Forme œdémateuse: évolution le plus souvent favorable avec résorption lente des hémorragies (en plusieurs semaines) et récupération progressive de l'acuité visuelle (acuité visuelle > 4/10 dans plus de 40% des cas)

⇒Forme ischémique: pronostic plus réservé


Divers :

 

  • Pathologies associées:

 

 

⇒La majorité des OVCR sont dues à une athérosclérose généralisée et peuvent être donc associées à ses autres manifestations (accidents vasculaires cérébraux d'origine ischémique, infarctus du myocarde, artérites des membres inférieurs)

⇒Hypertonies oculaires et glaucomes chroniques

 

  • Facteurs liés à l'âge:

 

 

⇒ Enfant: sans objet

⇒Sujet âgé: sans objet

⇒Autres: sans objet

 

  • Grossesse:

 

 

⇒Sans objet

 

  • Consulter aussi:

 

 

⇒Occlusion de l'artère centrale de la rétine

⇒Athérosclérose

 

 


Auteur:
F. Mokhtari  

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Guide des consultations

Paludisme

Paludisme

Tendinite

Tendinite
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z