Santé et Médicament

FMC :: [ FMC ]

41580 lectures

Néphrologie - Généralités

Par admin19

Néphrologie - Généralités

Publié le Mardi 24 Avril 2012


Néphrologie - Généralités sur facebook
Généralité - Nephrologie.



 

Principales fonctions du rein

Maintien du volume et de la composition ionique des liquides de l'organisme (homéostasie)

Excrétion des déchets métaboliques terminaux (urée, créatinine, acide urique, oxalate).

Détoxification et élimination des toxines, médicaments et de leurs métabolites.

Régulation endocrine des VEC et de la TA (SRAA ; prostaglandines rénales; système kalllikréïne)

Contrôle endocrine de la masse érythrocytaire (érythropoïétine)

Contrôle endocrine du métabolisme minéral (calcitriol : 1-α vit D3)

Catabolisme des protéines de petit PM (ß2-microglobuline, chaînes légères) et deshormones polypeptidiques (insuline, glucagon, PTH, calcitonine, hormone de croissance, etc...)

Interconversion métabolique (néoglucogenèse, métabolisme lipidique)

Synthèse de facteurs de croissance (IGF1 ; EGF).

 

Hémodynamique rénale

Débit de filtration glomérulaire : normale de la clairance inuline= 100 ml/min

Clairance de l'inuline : librement filtrée, ne subissant pas de modification tubulaire (polymère exogène perfusée en continue afin d’avoir une concentration plasmatique stable)

Evaluer par la scintigraphie au DTPA

Débit plasmatique rénal : normale de la clairance du PAH : 600 ml/min

Clairance de l'acide para-amino-hippurique (PAH), éliminé en 1 seul passage ds le rein  (1/5 filtré et 4/5 excrété)

Cette mesure est encore optimisée si l'on connaît le coefficient d'extraction réel du PAH, celui-ci n'étant jamais tout à fait égal à l'unité, même chez le sujet normal indemne de maladie rénale.

Evaluer par la scintigraphie au MAG 3

 

·   Fraction filtrée, Débit sanguin rénal, Résistance vasculaire rénale

Fraction Filtrée = DFG/DPR = 100/600 = 1/6

Débit Sanguin Rénal = DPR / (1- Hématocrite)

Résistance Vasculaire Rénale = Pression de perfusion du rein / Débit Sanguin Rénal

avec Pression de perfusion rénale ≈ Pression aortique moyenne (auquelle il faut retrancher la pression veineuse rénale lorsque celle-ci est élevée comme c'est le cas au cours de l'insuffisance cardiaque globale ou droite)

·   Clairance de la créatininenormale de la clairance de la créatinémie : 120 ml/min

On pourrait penser que la mesure de la créatinine plasmatique suffit à diagnostiquer l’insuffisance rénale : une valeur élevée traduirait une insuffisance rénale (élimination insuffisante). Cpdt, la valeur normale dépend des individus : cette mesure ne suffit donc pas au diagnostic. En pratique, elle permet de suivre l’évolution d’une pathologie déjà diagnostiquée chez un patient donné ( = une élévation de la créatininémie reflète une aggravation de la pathologie).

 

Les 4 principaux syndromes néphrologiques                

·   Le syndrome de néphropathie vasculaire

HTA au 1ier plan

Syndrome urinaire pauvre ou absent

Insuffisance rénale souvent sévère et rapidement progressive

Diagnostic : imagerie artérielle et/ou biopsie rénale

 

·   Le syndrome de néphropathie glomérulaire

Variable dans sa présentation

Protéinurie généralement au 1ier plan

Oedèmes possibles en fonction de l’importance de la protéinurie (syndrome néphrotique)

HTA fréquente

Insuffisance rénale également fréquente mais sa progression est variable selon le type de l’atteinte glomérulaire

Diagnostic : analyse histologique du tissu rénal obtenu par biopsie rénale percutanée

 

·   Le syndrome de néphropathie tubulaire

se résume en pratique à la nécrose tubulaire aiguë, 1ière  cause d’IRA organique

Insuffisance rénale aiguë au premier plan

Syndrome urinaire généralement absent

HypoTension Artérielle fréquente

Diagnostic : contexte, ± biopsie rénale

Exceptionnellement, une tubulopathie peut se manifester sous la forme d'une dysfonction tubulaire proximale (syndrome de Fanconi) ou distale soit héréditaire soit acquise

 

·   Le syndrome de néphropathie interstitielle

Présentation insidieuse

Sdr urinaire modéré parfois limité à une leucocyturie

HTA moins fréquente que dans les Sd glomérulaires ou vasculaires. L’HTA est le + souvent tardive concomitante de l’insuffisance rénale avancée

Insuffisance rénale évolue lentement sur plusieurs années ou dizaines d’années

Diagnostic : imagerie rénale (UIV,TDM) et dans certains cas sur la biopsie rénale

§  Les atteintes kystiques du rein évoluant vers l’insuffisance rénale sont souvent rattachées à des néphropathies interstitielles en raison des lésions interstitielles périkystiques.

 

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique FMC

Hémoptysie

Hémoptysie

Orientation Diagnostique Devant Une Hématurie

Orientation Diagnostique Devant Une Hématurie
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z