Santé et Médicament

Focus :: [ Focus ]

31961 lectures

Mieux prescrire une électrophorèse

Par Dr Pierre FRANCES

Mieux prescrire une électrophorèse

Publié le Dimanche 29 Déc. 2013


Mieux prescrire une électrophorèse sur facebook
Mieux prescrire une électrophorèse - Hématologie.



L’électrophorèse des protéines plasmatiques évalue le taux des différentes protéines sériques.

Un champ électrique sépare les protéines en fonction de leur charge.

Des erreurs et des artéfacts peuvent être objectivés.

Ainsi une hémolyse se traduit par un pic α 2, β 1 et β2 globulines.

Le recours aux immunoglobulines se traduit par une augmentation des gammaglobulines.

Dans le cas de recherche de cryoglobulines, si le dosage n’est pas effectué à chaud, on retrouve des hypogammaglobulinémies.

Le tableau 1 permet de repérer les modifications pathologiques du tracé électrophorétique.

 

                         Albumine

↑ dans le cas d’une hémoconcentration

↓ dans le cas d’une carence d’apport, sd inflammatoire, pertes digestives ou rénales, hypercatabolisme(cancer)

                α 1 Globulines

↑ syndrome inflammatoire

↓ insuffisance hépatocellulaire, dénutrition, déficit en α1 antitrypsine

                 α 2 Globulines

↑ syndromes inflammatoires et néphrotiques

↓ hémolyse, dénutrition, insuffisance hépatocellulaire, entéropathies

                  β 1 Globulines

↑ carence martiale

↓ insuffisance hépatocellulaire, dénutrition, surcharge martiale, pertes digestives et rénales.

                  β 2  Globulines

↑ hypercomplémentémies (sd inflammatoire, obstruction biliaire), cirrhose.

↓ hypocomplémentémies

               Gammaglobulines

↑ polyclonale (infection chronique comme VHC, VIH, maladies auto-immunes, sarcoïdoses, hémopathies lymphoïdes T).

↑ monoclonale (myélome, hémopathies lymphoïdes).

↓ déficit immunitaire primitif ou acquis (corticothérapie, immunosuppresseurs, chimiothérapie, radiothérapie), myélome à chaînes légères, pertes rénales digestives ou cutanées.

 

Tableau 1 : Modifications pathologiques de l’électrophorèse.

 

Les raisons qui poussent à prescrire une électrophorèse

Cette prescription fait suite à la mise en évidence de signes spécifiques :

  1. Les signes cliniques en faveur

-          d’une hémopathie (infections répétées, hyperviscosité, adénopathies, hépatosplénomégalie, douleurs osseuses).

-          d’une hépatopathie (cirrhose notamment).

-          d’un sd néphrotique (oedèmes des membres inférieurs).

-          d’une pathologie auto-immune (arthralgies, polyarthrite, syndrome sec…)

-          d’un déficit immunitaire primitif (infections répétées).

-          de neuropathies auto-immunes (maladies des agglutinines froides, cryoglobulinémies, POEMS).

    

  1. Les signes biologiques comme une augmentation de la VS, des protides, une  insuffisance rénale, une hypercalcémie, des anomalies de la NFS, des hématies en rouleaux (rencontrées dans les hypergammaglobulinémies).

 

  1. Les signes radiologiques (ostéoporose importante, fracture pathologique, lésions ostéolytiques, condensations osseuses, compression médullaire).

 

D’après l’exposé de Asli B. Service d’hématologie. CHU Saint louis. Paris.

Par le Dr FRANCES Pierre. Médecin généraliste. F. 66650. Banyuls sur mer.

Mots clés de l'article : Électrophorèse | Albumine | Globuline |

Dans la rubrique Focus

Antipsychotiques et syndrome métabolique

Antipsychotiques et syndrome métabolique

Les faux asthmes de l’enfant

Les faux asthmes de l’enfant
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z