Santé et Médicament

FMC :: [ FMC ]

207050 lectures

Les taenias

Par Pr Patrice Bourée

Les taenias

Publié le Vendredi 06 Déc. 2013


Les taenias sur facebook
Les ténias - Parasitologie.





Les taenias, formes et cycles :

Introduction

Les taenia sont des vers plats segmentés (ou cestodes ou encore plathelminthes) très  répandus dans le monde.

Ils sont formés d’une tête, ou scolex, de quelques microns, et d’un corps formé de très nombreux segments ou anneaux (ou encore proglottis). Les vers adultes sont situés dans le tube digestif de l’homme et les larves dans différents hôtes intermédiaires, selon les taenia. Leur traitement s’est considérablement simplifié actuellement.

Le taenia du bœuf

Le Taenia saginata est le taenia le plus fréquent en Europe, atteignant plus de 500 000 personnes chaque année, ce qui n’est pas étonnant étant donné que les européens apprécient particulièrement les beefsteak saignants. En outre, cette parasitose est répandue en Amérique, en Afrique de l’est (région importante d’élevage bovin) et en Asie.

L’homme héberge le taenia dans son intestin. Le scolex, mesurant de 1 à 2mm de diamètre, muni de 4 ventouses (figure 1) (sans crochet, d’où l’ancien nom de taenia « inerme »), est situé au niveau du duodénum et le reste du corps (formé de 1000 à 2000 anneaux) dans le grêle. Quand il est adulte, le taenia, mesurant de 5 à 10 mètres (figure 2), émet des anneaux qui se détachent de l’extrémité postérieure et sont éliminés dans la nature. Les anneaux éclatent et libèrent des milliers d’embryophores qui sont ingérés par les bovins. Chez ces animaux, les œufs éclosent et les larves traversent la paroi du tube digestif et vont se localiser dans les muscles où ils s’enkystent (Cysticercus). L’homme s’infeste par ingestion de viande peu cuite. Chez l’homme, les kystes sont libérés par la digestion, les embryons s’évaginent, se fixent à la muqueuse intestinale. Le ver va grandir en restant dans le tube digestif et devenir adulte en 3 mois. La durée de vie est d’environ 20 ans.

Figure 1 :

Figure 1

Outre les cas fréquents asymptomatiques, l’infestation peut se manifester de façon polymorphe, les troubles étant rassemblés sous le nom de « taeniasis ». Les patients se plaignent de douleurs abdominales, de troubles du transit, d’une anorexie, plus fréquente que la classique boulimie, de troubles du comportement, parfois de réactions allergiques (prurit, urticaire) et d’une certaine asthénie. Une occlusion intestinale est possible.

Figure 2 :

figure 2

Le diagnostic est basé sur différents critères. Pendant les 3 premiers mois, le taenia est encore en croissance. A ce stade, l’hyperéosinophilie sanguine est assez élevée, pouvant atteindre 5000 polynucléaires éosino/mm3 et l’examen de selles ne montre que des cristaux de Charcot-Leyden (qui sont le témoin de la destruction des polynucléaires éosinophiles). A la période d’état (après le 3ème mois), le patient peut éliminer des anneaux qui sont facilement identifiables : éléments blancs, grossièrement rectangulaires, mesurant 1x2cm avec un utérus très ramifié (visualisé avec une goutte d’encre de Chine) (figure 3). Ces anneaux sont émis activement, en dehors des selles et sont donc retrouvés dans les sous-vêtements et dans les draps. Par ailleurs, un examen simple à réaliser, est  le scotch-test anal. Cet examen consiste à appliquer un morceau de cellophane adhésive sur l’anus, le matin au réveil, puis à le coller sur une lame de verre qui est lue au microscope, mettant en évidence les embryophores. Enfin, l’examen parasitologique des selles permet de retrouver aussi les embryophores, contenant les embryons hexacanthes (car possédant 6 crochets), entourés d’une paroi striée et mesurant 30 microns (figure 4).

Figure 3 : Identification des anneaux de taenia par injection d’encre de Chine dans le pore génital : l’utérus apparaît très ramifié (de 15 à 30 ramifications : T. saginata ; moins de 15 ramifications : T. solium)

figure

Figure 4 :

figure 4


Le taenia du porc

Le taenia du porc, ou Taenia solium, a un scolex muni de 4 ventouses et une double couronne de crochets (d’où l’ancienne appellation de taenia « armé ») et mesure de 2 à 7 mètres. Il est exceptionnel dans les pays musulmans et très rare et en Europe, car la viande de porc ou de sanglier est habituellement bien cuite. Cependant, il est fréquent à la Réunion, à Madagascar et naturellement en Inde, où la vache est « sacrée » et donc pas consommée. Les symptômes sont identiques à ceux du Taenia saginata. Mais ce taenia a un inconvénient majeur : il peut arriver que des embryons remontent dans l’estomac, traversent la paroi digestive et passent dans la circulation pour former des kystes dans les muscles, l’œil et le cerveau (neurocysticercose), responsable de convulsions.



Le diagnostic est suspecté sur les mêmes symptômes cliniques et biologiques que ceux du Taenia saginata. Cependant, les anneaux sont toujours émis avec les selles. Ces anneaux ont un utérus moins ramifié que celui de Taenia saginata (figure 3). A l’examen parasitologique des selles, les embryophores sont quasiment identiques à ceux de Taenia saginata. En cas de neurocysticercose, le scanner cérébral révèle des images caractéristiques (lacunes hypodenses ou images calcifiées) et le sérodiagnostic est positif. Le traitement de cette complication dure plusieurs mois.



Le taenia du poisson

La consommation de certains poissons mal cuits est responsable de l’infestation par le Diphyllobothrium latum, ou bothriocéphale, dans la région des lacs Suisses et Italiens, ainsi que sur les rivages de la mer Baltique, en Amérique et au Japon. Atteignant environ 20 millions de personnes dans le monde, il s’agit du taenia le plus grand, pouvant atteindre 20mètres, comprenant 4000 anneaux. Le scolex ne possède pas de ventouse mais des fentes latérales, ou bothridies. Le cycle est plus compliqué, car les œufs sont éliminés dans l’eau, l’embryon est avalé par un petit crustacé puis par un petit poisson puis par un poisson prédateur (brochet, lotte) qui est consommé, mal cuit, par l’homme Mais ce taenia, se nourrissant de vitamine B12, est responsable d’une anémie macrocytaire. Outre les symptômes habituels du taeniasis, le patient présente les conséquences d’une anémie : pâleur, oedèmes, splénomégalie, souffle cardiaque. L’hémogramme révèle une hyperéosinophilie et des polynucléaires hypersegmentés. Le diagnostic est affirmé sur la présence des œufs caractéristiques à l’examen parasitologique des selles. Outre la niclosamide, le traitement est basé sur le praziquantel, à raison de 20mg/kg en prise unique et l’anémie régresse spontanément.


Le taenia du pain

Hymenolepis nanaest le plus petit des taenia, ne mesurant que 10 à 30mm, mais les sujets infestés peuvent en héberger plusieurs centaines. Le scolex est muni de 4 ventouses et de crochets. Il est très répandu chez les enfants au Maghreb, en Inde et en Amérique centrale et du sud. L’homme s’infeste par ingestion accidentelle de blattes, de puces ou encore de vers de farine (Tenebrio molitor) dans le pain mal cuit. Par ailleurs, l’homme peut s’infester directement. Les troubles digestifs n’ont pas de particularité. L’hémogramme révèle une hyperéosinophilie et les œufs caractéristiques sont mis en évidence à l’examen parasitologique des selles. Hymenolepis diminuta mesure de 20 à 60 cm et le scolex piriforme est dépourvu de crochets. Le cycle d’infestation et les symptômes sont identiques au précédent. De même, l’examen parasitologique des selles permet de déceler les œufs caractéristiques.



Traitement des taenia.

Les produits anciens (extrait éthéré de fougère mâle, semence de courge, sels d’étain)  sont abandonnés. Le traitement utilisé pendant très longtemps a été la niclosamide. Il est efficace, mais sa posologie est parfois difficile à respecter, ce qui est responsable d’échec thérapeutique. Il faut, en effet, être à jeun et prendre les comprimés qu’il faut mâcher longuement avant de les avaler et recommencer cette opération une heure après, tout en restant à jeun encore 3h après la deuxième prise. Dans le cas de Hymenolepis nana, ce traitement doit être poursuivi pendant 7 jours à demi-dose. Aussi, une thérapeutique plus moderne et surtout plus facile à administrer, est-elle préconisée avec le praziquantel en prise unique (Tableau I).

 

 

Taenia saginata

Taenia solium

Hymenolepis nana

 

Enfant < 2 ans : 2 fois

½ comprimé à mâcher, puis à avaler

Enfant de 2  à 7 ans : 2 fois 1 comprimé à mâcher, puis à avaler

J 1 idem T. saginata

J 2 à J 7 : ½ cp/j

 

J 1 idem T. saginata

J 2 à J 7 : 1 cp/j

 

niclosamide

(Trédémine®)

Enfant > 7 ans

  • Le matin à jeun : mâcher longuement 2 comprimés, puis avaler
  • Attendre 1 h à jeun
  • Reprendre 2 comprimés   dans les mêmes conditions
  • Attendre 3 h à jeun
  • Prendre une alimentation normale

J 1 : idem T. saginata

J 2 à J 7 : 2 comprimés à

mâcher longuement puis à avaler en fin de repas

 

 

+ jus de fruit acide chaque    jour       

praziquantel

(Biltricide®)

10 mg/kg en prise unique

20 mg/kg en prise unique

 

Tableau I. Traitement des taenia

La prophylaxie consiste à bien cuire la viande. Si ceci est bien admis pour le porc, c’est difficile à faire pratiquer dans un pays habitué à consommer de la viande saignante. Pour le poisson, c’est également difficile, certains pays nordiques ayant des plats réputés à base de poisson peu cuits. Enfin, la viande de porc est contrôlée pour la surveillance du Taenia solium qui se manifeste par des vésicules dans les muscles, bien visibles au niveau de la langue, ce qui entraînait la destruction de ces vésicules avec une épingle (« épinglage », technique interdite). Le contrôle de la viande de porc, obligatoire, recherche la cysticercose (ou ladrerie), alors que le contrôle de la viande de bœuf n’est pas pratiqué dans ce domaine. Dans tous les cas, l’éducation sanitaire est essentielle.

 

Iconographie :

Tableau I. Traitement des taenia

Figure 1. Scolex de Taenia saginata

Figure 2. Taenia saginata adulte

Figure 3. Anneaux de T. saginata et de T. solium

Figure 4. Embryophore de Taenia

Auteurs :

Patrice Bourée, Sophie Delaigue 
Unité des maladies parasitaires et tropicales, CHU de Bicêtre, 
78 rue du Général Leclerc, 94275 Kremlin-Bicêtre

 

Tel : 01 45 21 33 21 / fax : 01 45 21 33 19
Mots clés de l'article : Ténia | Taenia |

Dans la rubrique FMC

Neutropénie et race noire…

Neutropénie et race noire…
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z