Santé et Médicament

Guide des consultations :: [ Guide des consultations ]

9441 lectures

Légionellose

Légionellose

Publié le Jeudi 07 Mars 2013


Légionellose sur facebook
Diagnostic,Traitement,Médicaments,Surveillance,Divers



 

 
Définition:
- La légionellose a été décrite en 1976 lors d'une infection des voies aériennes inférieures évoluant sur un mode épidémique chez des vétérans de l'"American Legion" àPhiladelphie.
- La bactérie responsable est un bacille à Gram négatif dénommé Legionella pneumophila. La légionellose représente environ 5% des pneumopathies communautaires.
 
Organes atteints:
- Poumons
 
Génétique - facteurs héréditaires:
- Aucun
 
Âge de prédilection:
- Rare chez l'enfant, survient surtout vers 50-55 ans.
 
Sexe de prédilection:
- Homme > femme
 
Étiologie:
- Legionella pneumophila, bacille à Gram négatif à croissance intracellulaire se développant au contact de l'eau. Contamination possible des systèmes de climatisation, des conduites d'eau, des robinets domestiques.
 
Facteurs de risque:
- Intoxication tabagique
- Intoxication énolique
- Immunodépression
-Pathologie cardio-respiratoire chronique
 
Diagnostic
 
Symptomatologie:
- Symptomatologie variable: de la simple séroconversion asymptomatique à la pneumopathie sévère
- Incubation: 2-10 jours
- Fièvre élevée, frissons, bradycardie relative dans 67% des cas
- Malaise, asthénie, anorexie
- Toux sèche pouvant devenir productive
- Diarrhée aqueuse dans 50% des cas
-Nausées et vomissements dans 10 à 20% des cas
- Symptômes neuropsychiques avec confusion, agitation, céphalées, désorientation, hallucinations, insomnie, pertes de connaissance dans 25% des cas
- Myalgies
 
Diagnostic différentiel:
- Autres pneumopathies bactériennes, pneumopathies atypiques à Chlamydia ou mycoplasmes, pneumopathies virales
 
Examens de laboratoire:
- Hyponatrémie
- Cytolyse hépatique
- Hyperleucocytose modérée avec lymphopénie
- Hématurie, protéinurie, parfois insuffisance rénale
- Rhabdomyolyse avec élévation des enzymes musculaires
 
Médicaments interférant avec les résultats:
- Sans objet
 
États pathologiques interférant avec les résultats:
- Sans objet
 
Anatomie pathologique:
- Pneumopathie multifocale avec alvéolite, bronchiolite et atteinte pleurale
 
Examens diagnostiques spécifiques:
- Expectoration (ou liquide de lavage alvéolaire) :
 
  1. Immunofluorescence directe: très bonne spécificité (mais réaction croisée possible avec
  2. Pseudomonas et certains bacteroïdes) mais faible sensibilité (25-80%)
  3. Coloration de Gram: ne permet pas d'identifier le germe.
  4. La culture est difficile et rarement demandée.
 
 
 
 
 
- Sérologie: immunofluorescence indirecte; diagnostic rétrospectif de certitude lorsqu'il existe une ascension du taux des anticorps à 15 jours d'intervalle (taux multiplié par 4)
 
Imagerie:
- Radiographie de thorax
- Pas d'image spécifique de légionellose
- Le plus souvent, pneumopathie alvéolaire à tendance extensive avec images mal limitées, non systématisées, parfois bilatérales
- Épanchement pleural dans 50% des cas
- Peut prendre 1 à 4 mois pour se normaliser.
 
Démarche diagnostique:
- Examen de l'expectoration ou d'un prélèvement endobronchique, sérologie
 
Traitement
 
Structure adaptée aux soins:
- Selon la gravité du tableau clinique et radiologique, traitement ambulatoire ou hospitalisation
 
Mesures générales:
- Antibiothérapie
- Oxygénothérapie, hydratation...
 
Restriction d'activité:
- Selon la tolérance
 
Régime:
- Aucun
 
Médicaments
 
Produits de référence:
- Érythromycine: 30-60 mg/kg/j per os ou IV en 4 prises pendant 21 jours
- Adjoindre de la rifampicine 600 mg toutes les 12 heures per os ou IV chez les patients sévèrement atteints
 
Contre-indications:
- Érythromycine: certaines associations médicamenteuses (voir "interactions médicamenteuses"), allergie aux macrolides (exceptionnelle), allongement de QT et risques de torsades de pointe (pour l'érythromycine injectable)
-Rifampicine: hypersensibilité, porphyries, association à la didanosine
Précautions d'emploi:
- Rifampicine: surveillance hématologique et bilan hépatique et rénal au 8ème et 30ème jours puis régulièrement; diminuer la posologie en cas d'insuffisance hépatique et espacer les prises en cas d'insuffisance rénale; éviter lors de la grossesse sauf nécessité absolue (donner alors de la vitamine K en fin de grossesse et au nouveau-né), allaitement déconseillé (mais souvent à maintenir dans le contexte des populations des pays en voie de développement)
- Érythromycine: surveillance de la fonction hépatique en cas d'insuffisance hépatique
Interactions médicamenteuses:
- Érythromycine: associations contre-indiquées avec les vasoconstricteurs dérivés de l'ergot de seigle, terfénadine, déconseillées avec théophylline et carbamazépine, linconasides, triazolam, à surveiller avec bromocriptine et ciclosporine (augmentation de leur taux plasmatiques), disopyramide et warfarine
- Rifampicine: association contre-indiquée avec la didanosine, déconseillée avec les contraceptifs oraux, surveiller en cas d'association avec des inducteurs enzymatiques; peut diminuer l'efficacité des anticoagulants par voie orale, des stéroïdes, de la digoxine, des quinidiniques, des contraceptifs oraux et des agents hypoglycémiants.
 
Autres médicaments utilisables:
- Les quinolones sont également efficaces.
- Autres macrolides (clarithromycine) et azithromycine
 
Surveillance
 
Modalités de la surveillance:
- Surveillance régulière de l'état respiratoire, de l'hydratation, du bilan électrolytique
 
Mesures hygiéno-diététiques:
- Chauffage de l'eau à 60-70°C et désinfection pour prévenir la contamination
 
Complications:
- Déshydratation
- Hyponatrémie
- Insuffisance respiratoire nécessitant une ventilation assistée
- Endocardite, myocardite, péricardite
- CIVD
- Coma
- Décès: 10% des patients traités non immunodéprimés, et 80% des patients non traités immunodéprimés
 
Évolution et pronostic:
- Guérison variable.
- Amélioration rapide possible avec défervescence thermique en 3-5 jours et guérison en 6-10 jours, ou évolution plus lente malgré le traitement
 
Divers
 
Pathologies associées:
- Sans objet
 
Facteurs liés à l'âge:
- Enfant: rare
- Sujet âgé: fréquence augmentée après 50 ans
- Autres: sans objet
 
Grossesse:
- Sans objet
 
Synonymes:
- Maladie des légionnaires
- Pneumopathie à légionelle
 
Consulter aussi:
- Pneumopathie aiguë bactérienne
 
Notes diverses:
 - Maladie à déclaration obligatoire
 
 
Auteurs:
M. King, M. LeDuc 
Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Guide des consultations

Kystes et fistules branchiaux latéraux

Kystes et fistules branchiaux latéraux

Maladie sérique

Maladie sérique
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
Vendredi 25 Avril 2014
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z