Santé et Médicament

Mise au point :: [ Mise au point ]

19991 lectures

La césarienne extra-péritonéal

Par Dr Yassine RAHIM

La césarienne extra-péritonéal

Publié le Jeudi 23 Juin 2016


La césarienne extra-péritonéal sur facebook
La césarienne extra-péritonéale permet à la patiente une alimentation 3 à 4 heures après l'intervention - Gynécologie.



Le Dr RAHIM Yassine "gynécologue-obstétricien, ancien maitre-assistant au CHU Oran, installé à la clinique médico-chirurgicale ENNADJAH USTO ORAN" a réussit le plus dur dans le domaine de chirurgie obstétricale, plus spécifiquement la césarienne,ils'agit de "la césarienne extra-péritonéale".
Une technique décrite depuis longtemps dans la littérature mais mal cernée. C'est une césarienne où l'on incise la peau mais après sans ouvrir le péritoine qui est une membrane qui couvre les intestins et organes abdominaux. On extrait le nouveau-né de l'utérus sous la limite du péritoine sans l'ouvrir. Le péritoine est une source de douleur et son effraction provoque un arrêt réflexe du transit intestinal qui dure 6 à 48h.
 
La césarienne classique est crainte par les patientes pour les grandes douleurs post-opératoires et l'impossibilité de s'occuper de son bébé, pour la fatigue et faiblesse à cause de la non-alimentation jusqu'à la reprise du transit intestinal. La patiente est à peine sur pied le 3ème jour.
 
La césarienne extra-péritonéale permet à la patiente une alimentation 3 à 4 heures après l'intervention puisqu'il n'y a pas d'effraction du péritoine donc elle reprend des forces pour marcher et allaiter, la douleur est uniquement celle de la plaie puisque aussi le péritoine n'est pas ouvert donc pas de douleurs abdominales, elle peut s'occuper pleinement de son bébé. Elle peut marcher dès la disparition de l'anesthésie c'est à dire 3 à 4 heures après la césarienne. Après disparition de la douleur de la plaie (par antalgiques simples), la patiente césarisée est semblable à une patiente ayant accouché par voie basse.
 
La technique est inconnue chez les universitaire et se transmet par pratique au contact de ceux qui la pratiquent (une dizaine en France en 2014), nous la pratiquons pour offrir un confort maximale aux patients nécessitant une césarienne. Elle peut être appliquée même chez une patiente ayant subi une ou plusieurs césariennes classiques.
Une étude est faite à notre service sur 50 cas, sans complications opératoires (puisqu'il n'y a aucun contact avec les organes abdominaux à part la vessie), les suites opératoires sont spectaculaires.
 

Vidéo de la césarienne extra-péritonéale

 
"C'est une première en Algérie" nous explique le Dr RAHIM "mais elle ne doit pas inciter les patientes à vouloir accouché par césarienne. Ici le problème ne doit pas se poser puisque la césarienne est pratiquée que s'il y a une indication opératoire (impossibilité d'accouchement par voie basse ou sauvetage maternel ou fœtal). La césarienne de complaisance est interdite dans la déontologie médicale". 
 
 
Dr RAHIM Yassine
Gynécologue obstétricien,
Ancien maitre-assistant au CHUO,
Clinique médico-chirurgicale ENNADAJAH.
ORAN.
Mots clés de l'article : Césarienne | Péritoine |

Dans la rubrique Mise au point

L’orthodontie préventive : Intérêt du dépistage

L’orthodontie préventive : Intérêt du dépistage
Les avis des lecteurs
halima Ajouté le 2016-07-19 17:05:01
merci pour votre article. la vidéo est parfaite.est ce qu'on rencontre plus de difficultés à l'extraction foetale avec cette méthode?qu'en est-il de la solidité de la suture utérine en bourse?est ce qu'il n y a pas de risque de dilacération de la vessie?

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Mercredi 30 Nov. -1
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z