Santé et Médicament

Cas Clinique :: [ Cas Clinique ]

79411 lectures

JUSQU’AU BOUT DES ONGLES

Par Dr Pierre FRANCES

JUSQU’AU BOUT DES ONGLES

Publié le Vendredi 31 Oct. 2014


JUSQU’AU BOUT DES ONGLES sur facebook
Cas clinique : JUSQU’AU BOUT DES ONGLES - Dermatologie.



 

HISTOIRE

Eric, 47 ans, consulte pour renouveler un traitement antihypertenseur.

Au décours de cette consultation, ce dernier explique qu’il souhaiterait connaître les raisons de la fragilité des ses ongles. Ces derniers se décollent au niveau de leur extrémité, ce qui l’incommode dans sa profession de déménageur.

L’examen de notre patient permet de retrouver la présence de placards érythémato-squameux au niveau de ses mains, ainsi que le décollement distal de la tablette unguéale (cf. cliché 1).

DIAGNOSTIC

ONYCHOLYSE DISTALE SECONDAIRE A UN PSORIASIS

 

DEVELOPPEMENT

Eric présente un psoriasis connu de longue date, et l’onycholyse correspond à une des atteintes unguéales du psoriasis.

L’atteinte à ce niveau  dans le psoriasis est fréquente (entre 30 et 90% des patients sont touchés).

Il existe plusieurs types d’atteinte :

-          L’onycholyse (cas de notre patient) qui est caractéristique et de topographie distale. En général, il existe un contraste entre la zone distale grise et proximale jaune cuivrée. Cette onycholyse peut être séparée de la partie saine par une tache ovalaire saumonée (cette « tache d’huile » peut siéger aussi en zone centrale du lit unguéal) (cf. cliché 2).

-          Les dépressions ponctuées cupuliformes sont les plus fréquentes et les plus caractéristiques. Elles témoignent d’une atteinte matricielle du psoriasis (cf. cliché 3).

-          La trachyonychie est une rugosité de l’ongle qui est secondaire à une perte de la transparence de l’ongle.

-          L’hyperkératose du lit unguéal touche aussi bien les ongles des mains et des pieds. Elle est due à un épaississement de la tablette du fait de squames sous unguéales (cf. cliché 4).

-          L’effritement de l’ongle qui traduit une atteinte diffuse et sévère du psoriasis. 

-          D’autres anomalies sont également décrites : des hémorragies filiformes distales, des paronychies qui témoignent d’un psoriasis au niveau du repli sous-unguéal, des pustules sous et péri-unguéales.

 

Pour en savoir plus

  1. Le Maitre M. Le psoriasis en médecine générale. Ed Arnette 2005.

Auteurs:

FRANCES Pierre médecin généraliste 1 rue Saint Jean Baptiste 66650 Banyuls sur mer

VAN MOEN Nadia interne en médecine générale Salamanque (Espagne).

THIBAUT Johanna externe au CHU de Montpellier 34000.

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Cas Clinique

Fixe, cas clinique

Fixe, cas clinique

Un train peut en cacher un autre !

Un train peut en cacher un autre !
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z