Santé et Médicament

Basique :: [ Basique ]

23371 lectures

Ischémie

Par Dr DJ.ABDELOUCHE

Ischémie

Publié le Vendredi 14 Nov. 2014


Ischémie sur facebook
Ischémie: notions de base - Anatomie-Pathologie.



 
Ischémie (prononcer /is.ke.mi/)         
 

Définition de l'ischémie:

C’est la cessation ou la diminution extrême de l’irrigation sanguine d’un tissu.

Les causes de l'ischémie :

  l’ischémie est due le plus souvent à une obstruction complète ou incomplète d’une artère nourricière soit :

·         Par athérosclérose (la plus fréquente).

·         Une thrombose artérielle (souvent associée à des lésions athéromateuses).

·         Par embolie.

·         Par artériopathie non athéromateuse.

·         Plus rarement l’obstruction artérielle est due à une compression extrinsèque (tumeur) ou un spasme (contraction) artériel prolongé

Les conséquences de l'ischémie :

Elles sont d’autant plus graves que la lésion est plus proximale sur le tronc artériel.

Facteurs favorisants :

plusieurs facteurs peuvent intervenir pour rendre les conséquences de l’ischémie plus grave d’un tissu à un autre alors que les lésions artérielles sont identiques.

1) La sensibilité des tissus à l’anoxie : est très variable, le cerveau (10 min) ; le foie (20-40 min) et le myocarde sont les plus vulnérables à l’ischémie.

2) L’état fonctionnel des tissus : un tissu plus actif est plus sensible à l’anoxie du fait d’une augmentation des besoins métaboliques.

3) L’architecture vasculaire : elle joue un rôle essentiel :

·         La disposition en arcade des vaisseaux dans les organes digestifs favorisent le développement de la circulation de suppléance et de e fait l’organe ne souffre pas trop de l’ischémie.

·         Les organes à circulation terminale (cœur, rein, rate, encéphale). L’oblitération d’une artère nourricière entraine la nécrose du territoire irrigué par cette bronche.

·         Dans les organes à double circulation (foie, poumon)

 

 Les lésions élémentaires :

Représentées par :

·         Les toutes premières modifications sont biochimiques.

·         Les premières altérations morphologiques sont ultra-structurales (gonflement mitochondrial) (lésions réversibles)

·         Au M.O : lésions observées tardivement :

- Au début : apparition de microvacuoles.

- Après 5 à 6h : signes de nécrose de coagulation (le cytoplasme devient homogène, éosinophile avec conservation de la silhouette cellulaire et disparition du noyau)

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Basique

Hypoxie

Hypoxie

Infarctus

Infarctus
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z