Santé et Médicament

FMC :: [ FMC ]

38161 lectures

Hyperhidrose : causes, symptômes et traitements

Par Dr HENNI Kamel

Hyperhidrose : causes, symptômes et traitements

Publié le Jeudi 19 Mars 2015


Hyperhidrose : causes, symptômes et traitements sur facebook
L'Hyperhidrose les causes de la transpiration excessive, symptômes et traitements - Dermatologie.



 

Qu'est-ce que l'hyperhidrose ?

L’hyperhidrose est une affection médicale qui provoque de la transpiration excessive. Le mot "hyperhidrose" signifie trop (hyper) transpiration (hidrosis).

La transpiration excessive se produit lorsqu'une personne transpire plus que nécessaire. Certes, il est nécessaire de transpirer. La transpiration refroidit le corps, afin d'éviter la surchauffe. Cependant, Les gens qui ont l'hyperhidrose, cependant, la sueur lorsque le corps n'a pas besoin de refroidissement.

Beaucoup de gens qui ont l'hyperhidrose au niveau  d’une ou deux zones du corps. Le plus souvent, ils transpirent au niveau des paumes, les pieds, les aisselles, ou la tête. Alors que le reste du corps reste sec.

Cette transpiration excessive peut interférer avec les activités quotidiennes. Les Mains peuvent être tellement moites qu'il devient difficile de tourner une poignée de porte ou utiliser un ordinateur. La Sueur des aisselles s’absorbe souvent à travers les vêtements, provoquant marques sudoripares évidentes. Et avec la peau qui est souvent humide, les infections peuvent se développer.

Les Causes de l'hyperhidrose :

Dans la plupart des cas, il est parfaitement naturel de transpirer. Les gens transpirent le plus dans des températures chaudes, quand ils exercent, ou en réponse à des situations qui les rendent nerveux, en colère, embarrassé, ou peur.

La transpiration excessive se produit sans ces déclencheurs. Les Personnes atteintes d'hyperhidrose semblent avoir une hyperactivité des glandes sudoripares. La transpiration incontrôlable peut conduire à une gêne importante, à la fois physique et émotionnelle.

Lorsque la transpiration excessive affecte les mains, les pieds et aisselles, elle est appelée hyperhidrose primaire ou focale. Dans la plupart des cas, aucune cause ne peut être trouvée. Le facteur génétique semble jouer un rôle important.

Si la transpiration se produit en raison d'un autre état pathologique, il est appelé hyperhidrose secondaire. La transpiration peut être sur tout le corps ou une partie particulière.

Hyperhidrose: Signes et symptômes

Transpiration Visible : Lorsque la personne est au repos, vous verrez souvent des perles de sueur sur la peau ou  des vêtements trempés de sueur.

Transpiration interfère avec les activités quotidiennes : une transpiration qui cause de la difficulté à tenir un stylo, la marche, ou de tourner une poignée de porte.

La peau à rester humide pendant de longues périodes

Les infections cutanées : Le pied d'athlète et l'eczéma marginé sont des infections de la peau commune.

Deux types d'hyperhidrose

Les deux types provoquent la transpiration excessive, mais il y’a quelques différences.

L’Hyperhidrose focale primaire :

C’est le type le plus commun. la transpiration excessive se produit:

Dans l'un ou quelques zones du corps : "Focal" signifie que la transpiration excessive (hyperhidrose) affecte une ou quelques parties du corps. Les zones du corps les plus souvent touchées sont les aisselles, les mains et / ou des pieds, et le front.

Sur les deux côtés du corps : Si la transpiration excessive se produit dans les aisselles, la personne remarque habituellement les deux aisselles transpirent excessivement. La même chose vaut pour les mains et les pieds.

Après le réveil : La transpiration peut commencer peu après le réveille.

Au moins une fois par semaine : Pour beaucoup de gens, il se produit beaucoup plus souvent.

Ce type d'hyperhidrose commence généralement à l’enfance ou l’adolescence. La plupart des gens qui ont ce type d’hyperhidrose sont en bonne santé. Dans la terminologie médicale, le mot «primaire» signifie que la cause n’est pas une autre condition médicale.

Hyperhidrose secondaire :

Dans la terminologie médicale, «secondaire» signifie que la transpiration excessive (hyperhidrose) à une cause sous-jacente. La cause pourrait être:

L’État de santé du patient.

Effet secondaire lors d’une prise d’un médicament ou d’une nourriture

Les pathologies qui causent l’ hyperhidrose secondaire :

Acromégalie

Conditions d'anxiété

Cancer

Syndrome carcinoïde

Certains médicaments et substances d'abus

Troubles du contrôle de la glycémie : diabète

Les maladies du cœur

Hyperthyroïdie

Les maladies pulmonaires

Obésité

La goutte

Ménopause

La maladie de Parkinson

Phéochromocytome

Lésion de la moelle épinière

La tuberculose ou d'autres infections

L'anxiété et l'embarras

Les deux types d'hyperhidrose peuvent amener les gens à se sentir très anxieux et plus embarrassés. Les étudiants évitent souvent de lever la main en classe. Les adultes peuvent masquer les taches de sueur en portant plusieurs couches de vêtements ou de changer fréquemment durant la journée. Certaines personnes sont plus susceptibles de développer l'hyperhidrose.

Examens clinique et tests diagnostique :

Les Signes visibles de la transpiration peuvent être notés lors de la visite médicale. Les essais peuvent également être utilisés pour diagnostiquer la transpiration excessive, comprenant:

Essai d'amidon-iode: Une solution d'iode est appliquée à la zone moite. Après séchage, l'amidon est répandu sur la zone. La combinaison d'amidon-iode prend une couleur bleu foncé partout où il y’a excès de sueur.

Test de papier: papier spécial est placé sur la zone touchée pour absorber la sueur, puis pesé.

Un bon interrogatoire peut aussi cerner la transpiration, tels que:

Lieu: Est-ce qu'elle se produit sur le visage, les paumes, ou aisselles ou sur tout le corps?

Motif Temps: Est-ce qu’elle se produit la nuit ? A-t-elle commencé soudainement?

Déclencheurs: La transpiration se produit lorsque vous rappelle quelque chose de bouleversant (comme événement traumatique)?

Autres symptômes: perte de poids, palpitations, mains froide ou moite, fièvre, manque d'appétit.

Traitement de  l’hyperhidrose :

Le traitement dépend du type de l'hyperhidrose et où l’endroit de la transpiration. Le médecin traitant doit considérer également la santé globale et d'autres facteurs.

Les Traitements que les dermatologues utilisent pour aider leurs patients à maîtriser l'hyperhidrose comprennent:

Anti-sudorifiques

Cela peut être le premier traitement que recommande un dermatologue. Il est abordable. Lorsqu'il est appliqué selon les instructions, un anti-transpirant peut être efficace. Votre dermatologue peut recommander un anti sudorifique régulier ou fort. Certains patients ont besoin d'un anti-transpirant fort.

Utilisations :

Appliquer sur les aisselles, les mains, les pieds ou la racine des cheveux

Comment ça marche :

L’anti sudorifique se trouve au sommet de votre peau. Comme vous transpirez, l'anti sudorifique est tiré dans vos glandes sudoripares. Quand votre corps sent que ses glandes sudoripares sont branchés, cela devrait signaler votre corps d'arrêter de produire tant de sueur.

Les effets secondaires :

Où ils appliquent l’anti sudorifique, certaines personnes développent:

Sensation de brûlure

Peau irritée

Anti sudorifiques fait il augmenter le risque de cancer du sein, la maladie d'Alzheimer?

À ce jour, nous ne avons pas de preuves que l'utilisation d'un anti-transpirant provoque le cancer du sein ou de la maladie d'Alzheimer.

Iontophorèse

Si la transpiration excessive affecte les mains, les pieds ou les deux zones, cela peut être une option. A utiliser ce traitement à la maison. Cela consiste à plonger les mains ou  pieds dans un plat peu profond de l'eau du robinet. Comme vous faites cela, un dispositif médical envoie une courante basse tension à travers l'eau.

Beaucoup de gens obtiennent un soulagement. Certaines personnes n’aiment pas que ce traitement car peut prendre beaucoup de temps.

Utilisation :

 Mains et pieds

Comment ça marche :

 Le courant électrique s’arrête les glandes sudoripares traitées temporairement.

La plupart des gens ont besoin d'environ 6 à 10 traitements pour stopper les glandes sudoripares. Pour obtenir une amélioration Au début, vous devrez  faire deux ou trois traitements par semaine. Une session de traitement prend habituellement 20 à 40 minutes.

Une fois qu’il y’a un résultat, vous pouvez répéter le traitement au besoin pour maintenir les résultats. Cela peut aller d’une fois par semaine à une fois par mois.

Les effets secondaires :

Certaines personnes développent:

La peau sèche

Peau irritée

L'inconfort pendant le traitement

Injections de toxine botulique « Botox »

Le dermatologue peut injecter une faible dose de ce médicament dans les aisselles. Pour traiter la transpiration excessive, un patient aura besoin d'avoir de très petites quantités injectées dans de nombreux endroits des aisselles. Quand elle est réalisée correctement, les patients ont peu de douleur ou d'inconfort.

Utilise : aisselles

La Food and Drug Administration américaine (FDA) a approuvé ce traitement pour les aisselles. Les résultats de certaines études suggèrent que ce traitement peut être efficace pour d'autres régions du corps. Il peut aider les femmes post-ménopausées qui transpirent excessivement de la tête. Il peut être efficace pour la transpiration excessive qui affecte les mains et les pieds.

Comment ça marche :

Le blocage temporaire d’une substance chimique dans le corps qui stimule les glandes sudoripares. La plupart des patients constatent des résultats 4 à 5 jours après avoir reçu le traitement.

Transpiration réduite dure environ 4 à 6 mois - et parfois plus. Lorsque la transpiration excessive retourne, refaire une séance de Botox.

Les effets secondaires :

La plus courante est la faiblesse musculaire temporaire, qui peut se produire lorsque c’est injecté dans les mains.

Les médicaments sur ordonnance

Certains patients reçoivent une prescription pour un médicament qui les empêche temporairement de la transpiration. Ces médicaments agissent dans l'organisme.

Comment cela fonctionne :

Ces médicaments empêchent les glandes sudoripares de travailler. Les athlètes, les personnes qui travaillent dans un endroit chaud, et toute personne qui vit dans un climat chaud devraient utiliser une extrême prudence lors de l'utilisation de ce traitement. Le corps ne peut être pas en mesure de se refroidir.

Utilisation :

Ces médicaments peuvent traiter efficacement la transpiration qui implique tout le corps. Ce médicament peut également être un traitement efficace pour les femmes post-ménopausées qui transpirent excessivement seulement de leur tête.

Les effets secondaires :

Les médicaments qui empêchent les glandes sudoripares de travail peuvent causer:

Sécheresse de la bouche

Yeux secs

Vision floue

Palpitations cardiaques (arythmie cardiaque)

La Chirurgie

Si d'autres traitements ne parviennent pas à apporter un soulagement, la chirurgie peut être envisagée. La chirurgie est permanente et comporte des risques. Les chirurgies suivantes peuvent arrêter la transpiration excessive:

-          exérèse chirurgicale des glandes sudoripares

-          Sympathectomie

Comment cela fonctionne :

Un dermatologue peut enlever chirurgicalement les glandes sudoripares des aisselles. Cette chirurgie peut être effectuée dans le bureau d'un dermatologue. Seule la zone à traiter est anesthésiée, de sorte que le patient reste éveillé pendant la chirurgie.

Le dermatologue peut utiliser une ou plusieurs des techniques chirurgicales suivantes pour supprimer les glandes sudoripares des aisselles:

-          Excision (découpés glandes sudoripares).

-          Liposuccion (enlever avec aspiration).

-          Curetage (gratter).

-          La chirurgie au laser (vaporiser).

La Sympathectomie est une autre technique chirurgicale utilisée pour traiter l'hyperhidrose. Il s’agit d'une chirurgie majeure, effectué par un chirurgien dans une salle d'opération.

Pendant la sympathectomie, le chirurgien tente d'arrêter les signaux nerveux qu’envoie le corps aux glandes sudoripares. Pour ce faire, le chirurgien va couper ou détruire certains nerfs. Pour trouver ces nerfs, le chirurgien insère une mini-caméra chirurgicale dans la poitrine du patient juste en dessous de l'aisselle.

Les effets secondaires de la Sympathectomie:

Toutes les chirurgies comportent certains risques. Lorsque les glandes sudoripares sont retirées de l'aisselle, il existe un risque de développer une infection. Les patients peuvent avoir de la douleur et des ecchymoses. Ceux-ci sont temporaires.

Des Effets secondaires permanents peuvent également se produire.la  Perte de sensation dans les bras et les cicatrices sont possibles.

Les progrès de la chirurgie endoscopique ont réduit certains risques de la sympathectomie. Les effets secondaires graves peuvent encore se produire. Certains patients développent une transpiration compensatoire. Pour certaines personnes, ce qui les entraîne à transpirer plus lourdement que fait l'hyperhidrose.

D'autres effets secondaires possibles de la sympathectomie comprennent des dommages aux nerfs qui relient le cerveau et les yeux, rythme cardiaque irrégulier, et l'incapacité à tolérer la chaleur. Des patients sont morts au cours de cette chirurgie.

Dispositif médical portatif qui détruit les glandes sudoripares :

C’est un nouveau traitement approuvé par la FDA. Si c’est une option, le dermatologue utilise une machine qui émet de l'énergie électromagnétique. Cette énergie détruit les glandes sudoripares. Dans une ou deux visites au cabinet, les glandes peuvent être détruites. Une fois détruites, les glandes sudoripares ont disparu à jamais.

Cet appareil ne peut traiter les aisselles parce que cette région du corps a assez de graisse sous-jacente pour se protéger. Ce dispositif ne peut pas être utilisé pour traiter les mains et les pieds parce que ces zones ne contiennent pas assez de graisse.

Il s’agit d'une nouvelle option de traitement. Contrairement à d'autres traitements, il n'y a pas beaucoup d'informations sur ce traitement pour l'hyperhidrose. Nous ne savons pas comment les résultats à long terme se déroulent, et les  Effets secondaires à long terme ne sont pas connus.

Mots clés de l'article : Hyperhidrose | Botox | Obésité | Anxiété | Stress |

Dans la rubrique FMC

Qu'est-ce que le mers-cov

Qu'est-ce que le mers-cov

Une cause rare de l’hémorragie intra-alvéolaire : le syndrome des anti-phospholipides

Une cause rare de l’hémorragie intra-alvéolaire : le syndrome des anti-phospholipides
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Mercredi 30 Nov. -1
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z