Santé et Médicament

Cas Clinique :: [ Cas Clinique ]

71951 lectures

Fixe, cas clinique

Par Dr Pierre FRANCES

Fixe, cas clinique

Publié le Vendredi 25 Avril 2014


Fixe, cas clinique sur facebook
FIXE, Cas Clinique - Orthopédie.



HISTOIRE

Sébastien, 38 ans, est tabagique, toxicomane, alcoolique, et vit dans la rue.

Il consulte du fait de la présence d’un furoncle à la base de son poignet gauche.

L’examen de la lésion permet de retrouver la présence d’une légère goutte de pus.

Une fois nettoyée, cette dernière laisse apparaître une formation métallique sous-jacente (cliché1).

Nous interrogeons une nouvelle fois Sébastien pour savoir si ce dernier a été opéré.

Il nous explique avoir eu une intervention suite à une fracture l’année passée……

DIAGNOSTIC

MIGRATION D’UNE BROCHE POSEE SUITE A UNE FRACTURE DU POIGNET

 

DEVELOPPEMENT

La pose de broche à la suite de fracture a été développée dès 1963 grâce au Pr. Castaing, puis amélioré par Kapandji en 1976 (introduction du concept de « brochage intra-focal »).

Les broches ressemblent à des clous de 1,6 à 2 mm de diamètre, et sont souvent utilisée pour les fractures distales du radius. Elles sont introduites au travers de la peau, puis coupées au ras du tissu cutané. Parfois, elles peuvent être laissées à l’air libre.

Plusieurs types de techniques sont à l’heure actuelle utilisée (chacune ayant ses avantages et ses inconvénients) :

  1. La technique de Kapandji autrefois utilisée pour les fractures extra-articulaires, a été étendue aux fractures articulaires avec déplacement antérieur. D’ailleurs, les broches sont devenues plus adaptées (broches ARUM de Kapandji ou de Shiota).
  2. La technique de Judet est un enclouage extra-focal.
  3. La technique de PY consiste à monter dans le fût diaphysaire (on ne traverse pas la corticale) des broches ; élément qui permet de donner une bonne stabilité articulaire.
  4. La technique « mikado » plus complexe, est réservée aux fractures multiples.

Quelque que soit la technique utilisée (surtout celle de Kapandji), une 2ème intervention doit être effectuée vers la 6ème semaine pour retirer le matériel.

La pose des broches expose à plusieurs complications (algodystrophie : 25% des cas, lésion de la branche sensitive du nerf radial : 5% des cas, rupture des tendons extenseurs, cal vicieux, infection superficielle : 2% des cas pour les broches, et 8% pour les plaques, migration de la broche : cas de notre patient).

 

Pour en savoir plus

  1. Cognet JM, Martinache X, Tiguemounine J, Schernberg F. Ostéosynthèse des fractures du radius distal plaques ou broches ? http://www.mainetpoignet.com.

 

Auteurs

FRANCES Pierre médecin généraliste 1 rue Saint Jean Baptiste 66650 Banyuls sur mer

HASSID David médecin généraliste 66700 Argelès sur mer

PEREZ Gaëlle interne en médecine générale 34000 Montpellier

BOTAS Philippe interne en médecine générale. Programme Hippokrates. Coimbra. Portugal.

PREVOST Sarah externe 34000 Montpellier

Mots clés de l'article : Fracture |

Dans la rubrique Cas Clinique

Kyste osseux essentiel,cas clinique

Kyste osseux essentiel,cas clinique

JUSQU’AU BOUT DES ONGLES

JUSQU’AU BOUT DES ONGLES
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z