Santé et Médicament

Focus :: [ Focus ]

21461 lectures

Enfant et soleil : conseils et prescriptions

Par Dr Pierre FRANCES

Enfant et soleil : conseils et prescriptions

Publié le Lundi 11 Nov. 2013


Enfant et soleil : conseils et prescriptions sur facebook
Enfant et soleil : conseils et prescriptions - Pédiatrie - Dermatologie.



La photoprotection comporte la totalité des moyens naturels ou artificiels permettant d’éviter les dommages cutanés induits par les radiations solaires.

 

Trois facteurs doivent être pris en compte :

-          les conditions d’exposition. Les risques sont augmentés entre 12 et 16 heures, mais aussi l’altitude, la latitude, la nébulosité, la réverbération.

-          Le type de peau (pilosité et épaisseur de la couche cornée). Il existe 6 phototypes cutanés (cf. tableau 1).

-          L’existence d’une pathologie sous-jacente. Il y a une contre-indication absolue à l’exposition solaire dans le cas de certaines pathologies génétiques (albinisme, xéroderma pigmentosum), des contre-indications importantes dans le cadre de certaines pathologies auto-immunes (lupus, dermatomyosite) ou lors du recours à certains médicaments photosensibilisants. Par ailleurs les cicatrices cutanées ne doivent pas être exposées (surtout si elles ont un caractère récent ou inflammatoire).

 

                       Phototypes

 

                    Caractéristiques

           I (mélano-compromis)

 

Prend facilement des coups de soleil sans bronzer. Existence de tâches de rousseur

          II (mélano-compromis)

 

Prend des coups de soleil et bronze peu. Présente des taches de rousseur.

        III (mélano-compétent)

 

Prend des coups de soleil, et bronze légèrement

        IV (mélano-compétent)

 

Prend rarement des coups de soleil, et bronze

          V (mélano-protégé)

 

Prend rarement des coups de soleil et bronze beaucoup

         VI (mélano-protégé)

 

Ne prend pas de coups de soleil

 

Tableau 1 : Nature de la protection solaire en fonction du phototype.

 

Une éducation à l’exposition solaire est importante :

  1. Une photoprotection vestimentaire est nécessaire. Elle repose sur le port de vêtements serrés, et qui recouvrent la totalité des téguments. On utilise des chapeaux à large bords, ou des casquettes avec des débords sur la nuque. Il faut insister sur le recours à des lunettes de soleil anti UV
  2. Les produits de protection solaire (PPS)  sont de deux types (chimiques ou filtres solaires, physiques ou écrans) ; Les écrans donnent moins de risque d’allergie, mais sont moins agréable au niveau cosmétique. La puissance de ces PPS s’exprime en fonction du facteur de protection solaire (FPS). Ce facteur doit être compris entre 6 et 50+, et associe une photoprotection UVA et UVB.

 

 

 

 Classification des PPS en fonction du FPS

 PPS faible : 6 < FPS < 15

 PPS moyen : 15 < FPS < 30

 PPS fort : 30 < FPS < 50

 PPS très fort : FPS > 50 ou 50 (anciennement écran total).

 

 

 

D’après l’exposé de Bourrat E. Dermatologie. CHU Debré et Saint Louis. Paris.

Par le Dr FRANCES Pierre. Médecin généraliste. F. 66650. Banyuls sur mer.

Mots clés de l'article : Enfant | Soleil |

Dans la rubrique Focus

Les méthodes d’inspection visuelle : une alternative pour le dépistage du cancer du col utérin

Les méthodes d’inspection visuelle : une alternative pour le dépistage du cancer du col utérin

Toxicités cutanées des traitements anticancéreux

Toxicités cutanées des traitements anticancéreux
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z