Santé et Médicament

Cas Clinique :: [ Cas Clinique ]

17351 lectures

EN DOUBLE - Cas clinique

Par Dr FRANCES Pierre

EN DOUBLE - Cas clinique

Publié le Vendredi 20 Mars 2015


EN DOUBLE - Cas clinique sur facebook
EN DOUBLE Cas clinique - Ophtalmologie.



 

HISTOIRE

Antonin, 84 ans, consulte du fait d’une gêne au niveau de ses yeux.
Depuis plusieurs mois, il nous explique ressentir du sable lors de la fermeture de ses paupières.
En parallèle, il lui semble avoir noté des frottements des cils au niveau de la conjonctive, ainsi qu’au niveau de la cornée de ses yeux.
L’examen clinique du patient permet de retrouver une double rangée de cils (cf. cliché 1).
Lymphedema-Distichiasis

DIAGNOSTIC

DISTICHIASIS
 

DEVELOPPEMENT

Cette pathologie est à mettre en relation avec métaplasie et une différenciation des glandes de Meibomius en follicules pileux.
Plusieurs origines peuvent être responsables de cette anomalie :
Une origine acquise. On la rencontre surtout chez les patients âgés. Dans ce cas, le distichiasis peut faire suite à des conjonctivites fibrosantes.
Une origine congénitale. Cette forme de distichiasis est transmissible suivant un mode autosomique dominant. Sur les deux rangées de cils, la seconde est souvent en contact avec le globe oculaire. Ce désagrément est associé à une anomalie du gène FOXC2 (Forkhead Box C2), lequel est  localisé en position 16q24.3. En parallèle à cette atteinte des cils, on retrouve également des anomalies de l’embryogénèse du système lymphatique et vasculaire, mais aussi d’autres anomalies ORL et cardiovasculaires.
Cliniquement, le distichiasis se caractérise par une double rangée de cils dont la pigmentation est moins prononcée que les autres cils.
Du fait de cette « impaction » sur la conjonctive, mais aussi de la cornée de l’œil, le patient présente souvent des larmoiements, des conjonctivites et parfois même des kératites.
Des ulcères au niveau de la cornée peuvent avoir des conséquences sur la vision en favorisant la formation de taies (cicatrices secondaires à des ulcérations).
Le traitement repose sur la cryothérapie pour les formes minimes.
En ce qui concerne les formes sévères, une discision palpébrale lamellaire, ainsi qu’une cryothérapie peuvent être proposées. 
 
 
Pour en savoir plus
Kanski JJ. Précis d’ophtalmologie clinique. Ed. Elsevier Masson 2012.
 
 
AUTEURS
FRANCES Pierre médecin généraliste 1 rue Saint Jean Baptiste 66650 Banyuls sur mer.
BODILIS Guenaëlle interne en médecine générale 34000 Montpellier.
PONCE de LEON Célia interne en médecine générale. Programme Hippokrates. Barcelone. Espagne. 
REGNAULT Arthur externe 30900 Nîmes.
Mots clés de l'article : Distichiasis |

Dans la rubrique Cas Clinique

DES GENOUX CAGNEUX

DES GENOUX CAGNEUX

TATOUAGE THERAPEUTIQUE…..

TATOUAGE THERAPEUTIQUE…..
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z