Santé et Médicament

Cas Clinique :: [ Cas Clinique ]

1981 lectures

DU BLEU DANS LA BOUCHE

Par Dr Pierre FRANCES

DU BLEU DANS LA BOUCHE

Publié le Mercredi 30 Nov. -1


DU BLEU DANS LA BOUCHE sur facebook



HISTOIRE

Marcelle, 78 ans, consulte pour un problème de toux.

A l’issue de cette consultation cette patiente, que nous voyons pour la première fois, nous demande notre avis concernant une anomalie au niveau de sa langue.

Elle présente depuis sa naissance une formation nodulaire de couleur bleue au niveau d’un des bords de sa langue.

Elle présente deux autres formations de ce type en avant des papilles caliciformes de sa langue.

Elle nous explique avoir noté une augmentation très progressive du volume de cette formation ; formation qui était déjà observée chez sa mère et son grand-père.

DIAGNOSTIC

MALFORMATION CUTANEO-MUQUEUSE MULTIPLE (MVCM)

 

DEVELOPPEMENT

Cette entité encore appelée angiome caverneux se rencontre (comme dans le cas de notre patiente) au sein d’une même famille (dans 2% des situations).

En ce qui concerne les formes familiales, elles sont en rapport avec une mutation du gène Tie-2 qui code pour l’angiopoïétine.

Cliniquement ces formations le plus souvent multiples, ont une taille qui est le plus souvent inférieure à 5 cm, et restent asymptomatiques.

A la naissance les MVCM ont une petite taille, et progressivement elles augmentent de volume.

Elles ont une couleur bleue, et ont une consistance molle.

Leur taille peut augmenter lors d’une augmentation de pression dans la cavité buccale (pleurs, effort déclive).

Ces formations peuvent être le siège de calcifications (les phlébolithes).

Les MVCM s’observent surtout au niveau de la zone cervico-faciale (dans 50%).

Les extrémités sont moins souvent atteintes par ces malformations (37% des cas).

Au niveau histologique, nous retrouvons la présence de cavités vasculaires de taille importante, communicantes. La paroi de ces structures est le plus souvent renforcée par une couche musculaire fine et discontinue.

Les plus souvent les MVCM ne saignent pas, dans le cas de formes plus étendues (surtout dans les cas d’une atteinte extra-buccale), il est important de rechercher une coagulopathie générée par des actes chirurgicaux.

Nous avons rassuré la patiente, mais nous lui avons conseillé d’effectuer un bilan vasculaire familial.  

 

Pour en savoir plus

1.      Casanova D, Boon LM, Vikkula M. Les malformations veineuses : aspects cliniques et diagnostics différentiels. Annales de chirurgie plastique et esthétique 2006. 51 : 373-387.

2.      Kuffer R, Lombardi T, Husson-Bui C, Courrier B, Samson J. La muqueuse buccale. De la clinique au traitement. Ed. Med’Com 2009.

Auteurs

FRANCES Pierre médecin généraliste 1 rue Saint Jean Baptiste 66650 Banyuls sur mer

SANSIQUIER Martin interne en médecine générale 34000 Montpellier

PICELLI VICENTIM Eduardo interne en médecine générale. Programme Hippokrates. Sao Polo. Brésil.

MAITO Clémence externe 34000 Montpellier

ABIR Damir externe. Louvain. Belgique. 

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique Cas Clinique

Incarcération du nerf ulnaire en intra-osseux

Incarcération du nerf ulnaire en intra-osseux
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Mercredi 30 Nov. -1
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z