Santé et Médicament

Guide des consultations :: [ Guide des consultations ]

71791 lectures

Dermatophyte des petits plis

Par Dr HENNI K

Dermatophyte des petits plis

Publié le Dimanche 14 Juil. 2013


Dermatophyte des petits plis sur facebook
Dermatophyte des petits plis guide de la consultation - Dermatologie.





Définition: 
Infection à dermatophyte (Trichophyton rubrum le plus souvent) des espaces interorteils, favorisée par la macération 
 

Organes atteints: 
Peau 
Génétique - facteurs héréditaires : 
Sans objet 
Âge de prédilection: 
Tous les âges (plus fréquent chez l'adolescent et l'adulte jeune) 
Sexe de prédilection: 
Homme = femme 
 

Étiologie: 
• Trichophyton rubrum 
• Trichophyton mentagrophytes 
• Epidermophyton floccosum 
 

Facteurs de risque: 
• Macération (chaleur et humidité) 
• Port de chaussures très fermées 
• Immunodépression 
• Application intempestive de dermocorticoïdes 


Symptomatologie: 
• Localisation fréquente, souvent méconnue au début, source de contamination collective (linge de toilette, sol des piscines...) 
• Initialement, il s'agit d'une simple desquamation non prurigineuse du 4ème espace interorteils. Secondairement, d'autres espaces sont atteints (3ème et 2ème essentiellement), avec macération et fissures douloureuses. 
• L'extension à la plante et aux ongles correspond au "pied d'athlète". 
 

Diagnostic différentiel: 
• Psoriasis inversé des petits plis 
• Intertrigo, notamment bactérien (staphylocoque, pyocyanique) 
• Candidose 
• Hyperkératose 
• Eczéma de contact 
• Dyshidrose 
 

Examens de laboratoire: 
Examen direct au microscope (filaments colorés à la potasse) et mise en culture, mise en évidence de filaments mycéliens 
Médicaments interférant avec les résultats: 
Sans objet 
États pathologiques interférant avec les résultats: 
Sans objet 
Anatomie pathologique: 
Sans objet 
Examens diagnostiques spécifiques: 
Sans objet 
Imagerie: 
Sans objet 
Démarche diagnostique: 
Avant tout clinique 


Structure adaptée aux soins: 
Traitement ambulatoire 
Mesures générales: 
• Lavage et séchage soigneux des pieds 
• Traitement topique le plus souvent adapté 
Restriction d'activité: 
Eviter la transpiration excessive des pieds 
Régime: 
Aucun 


Produits de référence: 
Un traitement local est habituellement suffisant. 
• Les imidazolés locaux sont le plus souvent employés (éconazole, miconazole, kétoconazole, bifonazole), en crème, pendant 15 jours. Il faut utiliser des formes en poudre dans les chaussures et pour assécher les orteils. 
• En cas d'atteinte chronique, on utilise des imidazolés par voie générale (kétoconazole, 200 à 400 mg/j) pendant 1 mois. 
Contre-indications: 
• Pour le traitement par voie locale, hypersensibilité 
• Pour la voie générale 
- Grossesse 
- Association avec terfénadine, griséofulvine et médicaments hépatotoxiques 
- Hypersensibilité aux imidazolés 
Précautions d'emploi: 
• Surveiller étroitement en cas de traitements associés par ciclosporine, anticoagulants oraux (risque d'élévation des taux circulants), antisécrétoires gastriques, isoniazide, rifampicine, glucocorticoïdes 
• Si traitement par voie générale, assurer une contraception efficace chez la femme, doser les transaminases avant le traitement puis tous les 15 jours et arrêter si elles atteignent 2-3 fois la normale 
Interactions médicamenteuses: 
Proscrire les médicaments allongeant l'espace QT 
Autres médicaments utilisables: 
Clotrimazole, terbinafine par voie systémique 


Modalités de la surveillance: 
Clinique 
Mesures hygiéno-diététiques: 
Eviter la transpiration excessive et sécher soigneusement les espaces interorteils 
Complications: 
Surinfection bactérienne et eczéma de contact 
Évolution et pronostic: 
Récidives fréquentes dès réapparition des facteurs de risque 


Pathologies associées: 
Hyperhidrose 
Facteurs liés à l'âge: 
• Enfant: rare, commence à l'adolescence 
• Sujet âgé: fréquent, lié aux troubles trophiques 
• Autres: sans objet 
Grossesse: 
Terbinafine et kétoconazole contre-indiqués par voie générale 
Synonymes: 
• Pied d'athlète 
• Mycose interorteil 
Consulter aussi: 
Dermatophyties de la peau glabre et du creux inguinal 

Mots clés de l'article : Dermatophyte |

Dans la rubrique Guide des consultations

Dermatophyte de la peau glabre et du creux inguinal

Dermatophyte de la peau glabre et du creux inguinal

Dermite de stase

Dermite de stase
Les avis des lecteurs
dr house Ajouté le 2013-07-30 1:35:14
bsr avez vous uns idée de la forme des champignons , je te suggere une creme econazole
racha rynada Ajouté le 2013-07-29 16:07:02
bjs j'ai besoin trt pour champignion de peau qui localise au dessous de sein et les zone le plus sensible de humidite please donner mois trt

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z