Santé et Médicament

FMC :: [ FMC ]

72570 lectures

Besoins Nutritionnels Du Nourrisson, De L'enfant, 	 	De La Femme Enceinte Et Allaitant, De La Person

Par admin19

Besoins Nutritionnels Du Nourrisson, De L'enfant, De La Femme Enceinte Et Allaitant, De La Person

Publié le Jeudi 27 Déc. 2012


Besoins Nutritionnels Du Nourrisson, De L'enfant, 	 	De La Femme Enceinte Et Allaitant, De La Person sur facebook
Les apports nutritionnels doivent assurer un état de santé normal (couvrant la dépense énergétique de repos, la thermorégulation, la transformation des nutriments en source d’énergie et l’activité physique), et chez l’enfant, la croissance. Il existe



 

 

 

 

NOURRISSON

ENFANT

FEMME ENCEINTE

FEMME ALLAITANT

PERSONNES AGEES

HOMME

Energie :

110 kcal/kg/j

cout energétique de la croissance

1200 à 1500 kcal/j

2 800 kcal/j

pour couvrir les besoins propres de la grossesse et à assurer au fœtus une croissance normale.

Recommandations supplément calorique: 100 à 300 kcal/j pdt 2 derniers trim.(100 kcal/j serait suffisant) pour mener à bien une grossesse normale

3000 kcal/ j

p° journalière de 800 mL de lait coûte 500 à 600 kcal/j

L’apport énergétique supplémentaire conseillé dépend du gain de poids pdt la G, et ne doit pas dépasser 500 kcal/j.

2 000 kcal/j

soit 30 kcal/kg/j

2000-2700

 

Fer :

6-12 mg/j (10)

12-20 mg/j

20 mg/j

50 à 100 mg de fer élément/j

20 mg/j

90à 12 mg/j

10 mg/j

Protéines :

2-2.5 g/kg

12 à 15% de la ration calorique

L’apport protéique nécessaire au dvt de la masse musculaire et à l’accroissement squelettique est variable en f° de la vitesse de croissance.

>10 g/j

Les besoins protéiques de l’ado sont importants. L’apport protéique doit être associé à un apport énergétique suffisant pour être utilisé pour la protéosynthèse

Augmentat° des apports protéiques: 10-20 g/j

p°de 850 mL de lait/ j correspond à une exportat° protéique de 10 g/j.

rendement de synthèse protéique = 50 % => apport supplémentaire de 20 g/j recommandé

1,2 g/kg/j dt 60% de P animales

12% de l’energie

1g/kg

Ac gras essent.

-Acide linoléique

C18 : 2n-6

-Acide alpha linoléique

C18 : 3n-3

 

2-5%de l’énergie ingérée

 

0,3 à 1%de l’énergie ingérée

avec un rapport entre les 2 de 4 à 6

 

 

 

 

 

4,5 %

 

 

1 à 1,2 %de l’énergie ingérée

 

 

 

4,5 %

 

 

1 à 1,2 %de l’énergie ingérée

 

 

Ac.gras à longue chainesont aussi considérés comme essentiels

 

 

 

 

Vit D :

1000 à 2000 UI/j

1000 à 2000 UI/j

400 à 1 000 UI/ j

800 UI/J

10 à 15 µg/j

 

Ca :

0,4 à 0,6 g/j

0,7 à 1 g/j

1,2 à 1,5 g/j   (1)

1,2 g/j

1,2 à 1,5 g/j

 

 

 

  • Estimation des besoins énergétiques par l’analyse des différentes composantes de la dépense énergétique :
     

⇒Dépense énergétique de base = dépense énergétique mesurée le matin, à jeun depuis 12 heures, éveillé au repos, allongé et maintenu dans une ambiance thermique proche de la neutralité thermique. souvent remplacée par la dépense énergétique de repos, mesurée ds les mêmes conditions de température et de repos, le plus loin possible d’un repas. estimée à 50-70 kcal/kg/j < 1 an, 40-50 kcal/kg/j de 1 à 10 ans, 30 à 40 kcal/kg/j de 10 à 15 ans.

⇒Dépenses énergétiques liées à l’activité physique : très variables selon l’âge, type d’activité. Faibles < 6 mois (10 à 20 kcal/kg/j), elles augmentent ensuite : de 25 à 40 kcal/kg/j jusqu’à l’âge de 1 an. À l’adolescence, peuvent atteindre 6 fois le métabolisme de base chez les jeunes sportifs de haut niveau.

⇒Dépense énergétique de thermorégulation : varie en f° de l’ambiance thermique, l’âge et protection vestimentaire.

⇒Coût énergétique de la croissance = énergie nécessaire à la synthèse de nouveaux tissus et énergie déposée dans ces tissus sous forme de lipides et de protéines. max durant les 6 1er mois de vie : représente 20 à 25 % des ingesta, diminue ensuite rapidement ( 2 ans, 8 ans : 1%).Au moment de la poussée de croissance pubertaire, il représente moins de 5 % de la dépense énergétique totale.

  • Sur un plan qualitatif  (enfant) : répartition proche de celle de l’adulte : G 50 à 55 %, L 30 à 35 %, P 10 à 12 %.
  • Agé : diminut° masse maigre (sarcopénie) et augmentat° masse grasse, dc diminut° métabolisme de base ; énergie dépensée au cours activité physique diminue à age adulte ; ration calorique ne doit jamais etre < à 1 500 kcal/j
  • L’apport protéique :

⇒correspond à la quantité d’azote et d’acides aminés nécessaire au renouvellement cellulaire, à la compensation des pertes obligatoires (sueurs, selles, urines, phanères), pour assurer une croissance staturo-pondérale normale.

 Les acides gras essentiels

⇒sont constitués de 2 acides gras polyinsaturés : l’acide linoléique  et l’acide a-linolénique.

⇒constituants indispensables des membranes cellulaires, en particulier du tissu cérébral.

⇒carence, rares ds les pays développés : retard de croissance staturo-pondéral, anomalies cutanéo-phanériennes, infections à répétition et des perturbations du développement psychomoteur.

⇒des apports excessifs sont à déconseiller (inhibition des enzymes clés du métabolisme des acides gras, p° de radicaux libres).

  • besoins en fer :

⇒Chez le jeune nourrisson et à la puberté, les besoins en fer sont importants et la carence en fer est la plus fréquente des carences nutritionnelles dans les pays industrialisés.

⇒Qqsoit l’âge, chez le sujet normal, l’absorption digestive du fer est basse, de l’ordre de 10 à 15 %, ce qui fait que des apports de 10 à 15 mg/j sont nécessaires pour couvrir des besoins de 1 à 2 mg/j.

⇒La teneur en fer du lait de femme est faible, mais la biodisponibilité est élevée (proche de 50 %) : chez le nourrisson au sein, aucune supplémentation n’est nécessaire jusqu’à l’âge de 6 mois.

⇒Les besoins de l’adolescent en fer sont en théorie identiques à ceux des adultes (12 à 13 mg/j). Il existe des risques de carence en fer, chez le garçon au moment de la poussée de croissance, et chez la fille à l’installation des premières règles.

⇒Au cours de la grossesse, les besoins en fer sont très élevés. Les pertes en fer au cours de la grossesse sont en moyenne de 1 285 mg, réparties en augmentation de la masse des hématies, fer fœtal, fer placentaire, hémorragie du post-partum, pertes physiologiques. Les besoins en fer absorbé sont de 0,8 mg/j le 1 trimestre, 4,4 mg/j le 2, et de 6,3 mg/j le 3 : supplémentation médicamenteuse précoce et systématique recommandée (50 à 100 mg de fer élément par jour).

⇒Le lait de femme contient de 0,04 à 0,05 mg de fer/100 mL. Cela représente une perte de 2,8 à 3,2 mg/j de fer. 

  • besoins en vitamine D :

⇒importants à considérer au cours des 2 1ères années de la vie où la croissance staturale est la plus rapide.

⇒Prévention du rachitisme :

  1. A inscrire en rouge sur le carnet de santé
  2. Supplémentation systématique de ts les nourrissons de la naissance à 18 mois
  3. Assurant un apport quotidien de 1200 UI de vit D, en tenant compte des apports alimentaires
  4. STEROGYL® gouttes : 1 goutte = 400 UI
  5. Si fdr : 2000 UI / j :  Atcd de carence maternelle,  prématuré gemellitéé dysmaturité hypotrophie,  traitement anticomitial (Gardénal®, Dihydan®),  corticoT au long cours  peau pigmenté, ensoleillement réduit :
  6. au cours de la petite enfance (jusqu’à 5-6ans) et à l’adolescence : 1 dose de 200 000 UI PO au début de l'hiver Uvedose® ou ZymaD2®

⇒en fin de grossesse et à la fin de l’hiver chez les femmes d’Europe du Nord ou non exposées au soleil : supplémentation quotidienne de 400 à 600 UI/j (10-15 mg/j) ou d’une dose de charge de 100 000 UI à partir du 6e mois.

⇒Agé : synthèse cutanée et apports alimentaires très faibles

⇒Lait, beurre, œufs

⇒besoins calciques

⇒sont très élevés à l’adolescence.

⇒Entre 9 et 16 ans, la fille constitue 50 % de son capital osseux, acquis pour toute sa vie et dont la qualité est probablement un facteur de protection des complications ostéoporotiques de l’âge adulte.

⇒Teneur en Ca : 0,7 L de lait= 5 yaourts= 350 g de camembert = 80 g gruyère= 800 mg de Ca = apport journalier

  • QCM :

⇒< 8 % de L pour 100 g : cabillaud, pain

⇒100 g de viande = 0,5 L de lait en apport protidique

⇒rétinol = vit. A

⇒vit c : besoins augmentés chez le fumeur

⇒52 QCM sur les catégories des aliments !!!!

 

huiles contenant acides gras polyinsat : MST = mais, soja, tournesol (+ noix)

3 AG indispensables = Liliane = Linoléique, Linolénique, arachidonique

 

Source : Fiches Rev Prat, rdp, rachitisme, corpus géria, intest

Mots clés de l'article : |

Dans la rubrique FMC

Cancer Colorectal : Cancer du côlon et du rectum

Cancer Colorectal : Cancer du côlon et du rectum

Analgésiques

Analgésiques
Les avis des lecteurs

Votre réaction sur le sujet


Votre Pseudo


Votre mail


Message

* Les messages postés sont soumit a des conditions



Recevez chaque semaine sur votre boite de reception les dernieres actualités médicales.
Agenda Scientifique
Dossier
>Basique
Jeudi 01 Nov. 2018
Maladie et syndrome
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z